Cani cross : un sport canin à vivre avec son toutou

Vous êtes sportif(ve) ? Vous aimez courir ?
Votre toutou aussi ?
Alors découvrez le canicross !
C’est une excellente activité sportive à partager avec son canidé. Surtout si celui-ci a un grand besoin de se dépenser !

Alors, prêt(e) à vous lancer ?
Découvrez tout ce qu’il vous faut savoir sur le cani cross avec notre nouvel article !


Belle lecture !

Le cani cross, c’est quoi et ça vient d’où ?

Activité sportive canine de plus en plus connue, le canicross est une forme de course à pied, à pratiquer avec son chien.
Le loulou est équipé d’un harnais (spécialement conçu pour la canicourse), et le maître d’une ceinture (ou baudrier), elle-aussi, adaptée à cette discipline sportive.
Chien et humain sont reliés par une longe élastique.
Mais contrairement à la marche en laisse (avec ou sans laisse d’ailleurs !), ou à la marche au pied, dans le canicross, le toutou reste bien devant son maître !
Et l’aide à avancer, franchir les éventuelles dénivelés, obstacles…
Une règle importante : le chien ne doit jamais être derrière son maître.

D’où vient cette activité sportive canine ?

Cocorico !

L’idée du canicross nous vient d’un vétérinaire français, lyonnais. Il s’est inspiré, à la fin des années 1980, du ski joëing (attelage de ski tiré par des animaux – pays nordiques).
Je ne sais pas si, à l’époque, ce vétérinaire pensait que son idée allait prendre une telle ampleur !
Aujourd’hui, le cani cross est extrêmement répandu, et populaire.
Ce sport canin existe en version loisir bien sûr. Mais également en compétition, si vous voulez affronter, avec votre loulou, d’autres couples « humains/chiens » ! 😉

Pourquoi se mettre à la course avec son chien ?

chien-qui-aboie

Les bienfaits du footing

Oui, courir seul ou binôme avec son chien apportent les mêmes bons effets sur la santé (quand la pratique sportive se fait dans de bonnes conditions, évidemment).
Perte de poids (du moins de masse grasse), pour l’humain, et/ou le canidé si besoin ! 😉 Meilleure gestion du stress et des émotions, évacuation des tensions nerveuses, meilleur sommeil…
Développement des capacités musculaires, respiratoires…

Bref, les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer !

Une bonne dépense physique pour les canidés

Savez-vous que, d’après les éducateurs canins, environ 90% des troubles du comportement des toutous (destructions durant les absences des maîtres, aboiements, excitation, fugue, difficultés d’obéissance…) sont simplement dus au fait qu’ils ne se dépensent pas suffisamment ???!!

Et qu’on ne répond pas également à leur grand besoin de dépense mentale, et de mastication ?
Alors si votre canidé ne se défoule pas suffisamment lors de ses balades, peut-être même pourtant déjà longues, alors testez le canicross !

Un chien qui se défoule suffisamment, qui voit régulièrement d’autres congénères, est un toutou bien dans ses pattes… Et beaucoup plus obéissant ! 🙂

Vous voulez trouver des super friandises de mastication, 100% naturelles, et saines pour votre chien ?
Alors, pas d’hésitation !
Foncez sur « Canigourmand » !

Logo-canigourmand

S’aérer et s’oxygéner

Si vous devenez vraiment adepte du canicross, alors vous irez le pratiquer dans les lieux idéaux pour cette activité sportive canine : en pleine nature, dans les bois, la montagne, les plaines…
Et alors, ce sport canin deviendra aussi un véritable bonheur pour la truffe de votre loulou !
En plus de se défouler, il pourra découvrir tout un tas de nouvelles odeurs.
Cela participera, également, à son bon équilibre, et à son bonheur.
Peut-être que vous préférerez aussi la version cani trail… Plus de dénivelés, plus de sensations… A vous d’expérimenter et de choisir !

Une belle complicité avec son toutou

Pratiquer, avec son chien, une activité qui lui plait (ou qu’il adore même !), un sport canin qui vous emballe… Ne peut… Que vous rapprocher, votre loulou et vous ! 🙂
Et participer à la belle complicité qui vous unit. Le genre de relation harmonieuse qui fait que le lien avec son canidé est toujours très spécial. 
Et unique. 🙂

Un gros plus pour l’éducation de votre toutou

Si vous avez déjà suivi quelques cours de dressage (en école du chiot par exemple), en club canin, ou directement auprès d’un éducateur canin comportementaliste, vous avez sans doute déjà entendu parler de « motivation » pour le chien.

Le canis lupus familiaris étant un animal « opportuniste », il agit beaucoup par motivation, conflit de motivation… Du coup, pratiquer un sport qui le motive, et qui le dépense… Ne peut que permettre de mieux éduquer son chien. 🙂

Si vous ajoutez à cela le renforcement positif (et pourquoi pas l’éducation au clicker), et l’emploi très limité de la punition, l’éducation de votre loulou sera beaucoup plus simple !
N’hésitez pas à demander conseil à un moniteur, ou monitrice d’association canine, ou à un comportementaliste canin.
De plus, le canicross sera l’occasion de nouveaux apprentissages pour votre toutou.
En effet, vous devrez lui apprendre certains nouveaux ordres, ou commandes, pour pouvoir vous adonner efficacement à cette pratique sportive. Il s’agira, notamment, des directions (droite, gauche, avance, recule, stop).

Bref, la pratique du cani cross remplacera habilement quelques séances d’éducation, ou de rééducation !… Et pourrait bien empêcher, accessoirement, quelques problèmes de comportement ! 😉

berger-allemand-canicross

Le canicross… Possible pour toutes les races de toutous ?

Eh oui !
On ne penserait pas forcément que cela puisse être le cas… Mais pourtant si ! 🙂
Chaque chien est bel et bien en capacité de courir, bien évidemment !

Bien sûr, il faudra faire preuve de logique et de discernement. Et tenir compte tout de même des aptitudes chaque race, ou de chaque chien.
On évitera ainsi de faire du cani cross en version ultra développée, ou en compétition, avec des races de chiens ayant facilement des problèmes respiratoires ou cardiaques. Comme les canidés à museau aplati : Bouledogues, Cavalier king Charles, Carlin…
Idem, on évitera les courses trop longues, ou trop intensives avec des chiens âgés.
S’ils sont en forme, bien sûr que ces races, et y compris que les chiens ayant pris un peu d’âge pourront s’adonner à la canicourse, version loisir. 🙂
Juste par plaisir… Pour eux, et vous. 🙂

Au niveau compétition, tous les chiens sont autorisés (pas besoin de Pedigree ou de lof).


A part les chiens de catégorie 1 :

  • chiens de type American Staffordhire terrier
  • chiens de type Mastiff (Boerbulls)
  • chiens de type Tosa

Les chiens de catégorie 2 doivent porter une muselière (adaptée aux efforts et autorisée pour les compétitions) :

  • chiens de race American Staffordshire terrier
  • chiens de race Rottweiler
  • chiens de race Tosa
  • chiens assimilables au Rottweiler

Quelques races qui excellent et que l’on rencontre souvent en compétition :

  • le Braque (beaucoup d’endurance, et de puissance pour ces toutous !)
  • le Husky (fait pour tracter !)
  • le Malamute
  • le Samoyède
  • le Greyster (relativement peu connu ! Croisement de Lévrier Greyhound, Alaskan et Braque – Extrêmement performant en cani cross !!)
  • les Lévriers (Lévrier Greyhound notamment)

Pour une pratique de course canine, version loisir, alors là, libre à vous d’exercer avec votre loulou, qui peut être de n’importe quelle race (ou issu de n’importe quel croisement).
Pas uniquement les chiens nordiques ou les chiens de course pour le canicross ! 😉
Chiens de berger (Border collie, Berger allemand, Beauceron Berger australien, Malinois…), bouviers, chiens primitifs, chiens de chasse (Setter, Epagneul, Pointer, Retriever…)…

Le Matériel

Pour la pratique assidue (ou en compétition) du canicross, vous aurez besoin d’un matériel spécifique, et de très bonne qualité !
Sinon, attention aux petits bobos potentiels pour votre loulou, et vous-même. Ou aux blessures !


Le matériel nécessaire à la canicourse se compose de :

  • un harnais de traction pour le loulou
  • une longe élastique (ou « ligne de trait »)
  • une ceinture (ou « baudrier » ) pour le maître

Le harnais de traction

Pour le canicross, comme vous vous en doutez, interdiction totale d’utiliser un collier !!
Et encore moins, bien évidemment, un collier étrangleur, semi-étrangleur, ou à pointes !
Il faut impérativement équiper votre toutou d’un harnais.
Mais pas n’importe quel harnais ! Il s’agit là d’un harnais… De traction !!
Oui, pour le canicross, et contrairement à la marche en laisse, votre canidé doit ou, du moins, peut vous tracter ! 😉
Les harnais sont donc spécifiques, et adaptés à cet objectif.
Ils sont conçus pour prévenir toute blessure ou problème (articulaire notamment) à votre toutou.

Certaines marques ont leur préférence parmi les adeptes du canicross :

  • Ruffwear, avec son harnais « Omnijore »
  • Zero DC : le harnais Faster

Oubliez les traditionnels harnais, type « Julius », ou « Animalin », qui sont inadaptés à la pratique de la course canine. Ils sont parfaits pour les balades classiques.
(En revanche, ne comptez pas sur eux pour empêcher votre chien de tirer ! Cela nécessite tout simplement une bonne éducation !)


Si vous souhaitez du matériel de qualité, vous pouvez visiter l’excellent site « Polytrans » :

Logo Polytrans

La longe, ou « ligne de trait »

C’est une sorte de longue laisse, mais en version « élastique », pour plus de confort, et éviter toute traction trop forte entre votre canidé et vous.
A bannir les longes classiques (même plus longues), sans élastique. Cela créera beaucoup trop de chocs, préjudiciables pour votre toutou et vous-même.
Je vous suggère une longe assez longue (mais attention, pour les compétitions, elle ne devra pas dépasser les 2 mètres, une fois tendue).

Idem, différentes marques spécialisées restent favorites pour les pratiquants assidus, notamment :

  • Inlandsis : laisse canicross Crosstrail

La marque française Morin est, généralement, bien appréciée des professionnels des métiers du chien, et des loisirs du chien.

La ceinture, ou baudrier

Enfin, le dernier équipement indispensable qu’il vous faudra pour débuter sereinement vos premières séances de canicross est une bonne ceinture. Ou un bon baudrier, selon vos préférences.
Idem que pour harnais et longe, je ne saurai que vous suggérer de bien choisir.
Et privilégier vraiment un matériel de qualité.
Les baudriers ont un aspect pratique, simple à enfiler. Ils comportent souvent des poches, pour ranger vos clés, papiers…
Ou sont équipés de mousquetons pour cela. Parfois également un porte-gourde.


Quelques modèles assez souvent plébiscités :

  • marque Ruffwear : modèle Omnijore
  • marque Zero DC : modèle Speedy

Un avantage au baudrier, par rapport à la ceinture. Sur certains modèles, les sangles sur le côté peuvent se déclipser. Le baudrier se transforme alors en ceinture…

Vos propres chaussures de course

Que vous fassiez du jogging classique, ou du cani cross, il est indispensable de vous équiper de bonnes chaussures !
Pour votre confort bien évidemment, mais également pour éviter au maximum toute blessure (entorse, foulure, tendinite, dégradation du cartilage…).
Chaussures adaptées à votre morphologie (supination/pronation), au terrain (bitumes, chemins en terre…).
Testez différentes marques, et retenez celle qui vous convient le mieux !

chien-canicross

Débuter et s’entraîner en canicross

Les précautions avant de démarrer

A quel âge démarrer la canicourse ?
Les avis divergent… Mais évidemment, on ne va pas démarrer avec des chiots, ni dès le plus jeune âge du chien. (tout comme on évitera de faire faire au loulou des sauts, des rando trop longues…)
Certains suggèrent de débuter quand le loulou a entre 6 et 8 mois. Alors que d’autres préconisent de ne pratiquer qu’avec des chiens adultes (âge adulte qui peut bien tarder selon les races !).
Pour les compétitions officielles, l’âge de 12 mois est obligatoirement requis.

Quoi qu’il en soit, vous devrez commencer par de très courtes distances (n’enchaîner pas les kms dès votre 1er essai !).
Et probablement en course libre, sans faire tracter votre toutou.
Vous pourrez ainsi commencer par le faire courir avec vous, sur quelques centaines de mètres.
Puis, petit à petit, le faire tracter.
Progressivement. Sur quelques dizaines de mètres au départ, en le félicitant bien quand il tire sur sa longe.
Si besoin, vous pouvez demander à quelqu’un de se mettre devant vous, et d’attirer votre chien avec des friandises.
Toujours bien valoriser les bons comportements (renforcement positif).
Et associer le port des équipements (harnais, longe, baudrier ou ceinture) à quelque chose d’agréable pour votre toutou (cliker training si vous voulez).


Sur quelles surfaces faire courir votre toutou ?
Là aussi, les avis divergent…
Certains sont ok et à l’aise pour faire courir leur toutou sur quasi toutes les surfaces. D’autres préfèrent prendre de multiples précautions.
Et bien sûr, attention à la l’état des coussinets de votre canidé. S’ils sont irrités, éraflés, ou coupés, alors stoppez toute activité de course. Et par la suite, privilégiez les surfaces plus douces (chemins de terre, herbe, sentier… ) en évitant trop de cailloux.

Au-delà de l’état des coussinets, la course pratiquée sur goudron ou bitume pose un sérieux problème au niveau articulaire. Problème existant bien sûr pour nous, humains. Mais nous avons des chaussures de course, performantes maintenant, qui permettent d’amortir une partie des impacts générés.
Pour les loulous, qui ne portent pas de running eux, alors un vrai problème se pose… En tout cas, ne faites pas régulièrement courir votre chien sur bitume, vous pourriez alors vraiment participer à un vrai problème d’arthrose.

L’entraînement à la course canine

Avant de vous lancer dans le cani cross (ou, plus globalement, dans n’importe quelle activité canine sportive), je vous suggère fortement de demander conseil à votre vétérinaire.


Selon l’âge de votre loulou, il ou elle pourra vous confirmer qu’il est en bonne santé. Et que c’est ok, ou non, de vous investir dans cette activité sportive à partager avec votre toutou.
Selon votre âge (eh oui, désolé d’aborder le sujet ! 😉 ), il vous faudra sans doute… Faire de même !
En tout cas, peut être demander l’avis de votre médecin, avant de vous (re)mettre au sport de manière plus intensive. Et vérifier que vous êtes en bonne santé. (Pour les compétitions, vous aurez besoin d’un certificat médical).

Pour en revenir plus précisément au canicross, tout sera une question de progressivité… Et d’échauffement…
Commencez sur de très courtes distances, pour ne pas dégoûter votre loulou ! C’est bien tout le contraire de l’objectif concerné !

Vous ne pourrez faire du canicross avec lui que s’il aime cette activité lui aussi ! Donc surtout, bien attention à ne pas l’en dégoûter lors de votre première séance car vous y seriez allé(e) trop fort !
Par la suite, augmentez doucement les distances parcourues, pour gagner 1 ou 2 km sur un mois.
Surtout, avant de démarrer une séance de course, il faudra vous échauffer. Et échauffer votre loulou.
Pour cela, laissez-lui le temps de se balader un moment, d’aller renifler tout un tas de bonnes odeurs, de faire ses besoins… Marchez un peu avec lui, pour être sûr(e) qu’il « s’échauffe » correctement.
Puis, c’est parti pour la course ! 😉
En fin de séance, enlevez-lui son harnais, la longe… Et faites-lui de jolies papouilles ! 🙂
Pensez bien à le faire boire (en petites quantités), régulièrement, tout au long de votre course.
Attention à ne pas lui donner sa gamelle dans les 2 heures qui précèdent et qui suivent un gros effort physique, pour prévenir au mieux le problème de dilatation/torsion d’estomac.
Pour être sûr(e) de progresser tranquillement et efficacement, je vous suggère fortement de réaliser un plan pour vos entraînements.

Comment Eduquer Son chien Avec Bienveillanc

La compétition en canicross, ça vous dit ?

Vous voulez dépasser le cadre de simplement « courir avec son chien » le dimanche matin ? 😉
Vous rêvez de vous mesurer à d’autres compétiteurs, d’autres couples « maître-chien », en participant à divers championnats ? 
Vous avez envie de gagner des trophées ?
D’avoir votre place sur un podium ?
Alors lancez-vous dans la compétition de canicross !

Il vous faudra simplement respecter les règles suivantes :

  • votre chien doit avoir au minimum 1 an
  • il ne doit pas être de la catégorie 1 (« chiens d’attaque »)
  • vaccination à jour
  • lors de la course, il devra toujours rester devant vous

Les courses font généralement de 3 à 9 kms, selon les catégories, les parcours…
Il vous faudra vous rapprocher d’un club canin, ou de la SCC (société centrale canine), qui pourra vous fournir davantage de renseignements sur les différentes courses de canicross de votre région.

Le canicross dépend de la Fédération Française des Sports de Traineau.

L’alimentation du chien de sport

Enfin, pour terminer cet article, voici un vaste sujet… L’alimentation du chien de sport !
Tout d’abord, il vous faudra déterminer si votre loulou est vraiment un chien de sport. Ou si sa pratique sportive, est, finalement, assez classique pour un canidé.
Lui faites-vous faire simplement un petit footing par jour ?
Ou fait-il 2, 3, 4 ou plus, de réelles séances d’entrainement, en vue de la préparation d’une compétition par exemple ?
Auquel cas, il faudra très probablement modifier ou changer son alimentation.
Si vous le nourrissez aux croquettes, vous pourrez alors opter pour des croquettes spécifiquement adaptées aux chiens sportifs.
Elles seront plus riches en protéines et matières grasses.
Mais attention au taux et à la qualité des glucides !
Vous savez sans doute, que le sujet des céréales (et plus globalement celui des glucides) fait débat aujourd’hui dans le monde de la nutrition animale !
Privilégiez vraiment des croquettes contenant le moins possible de glucides !!
25% semble être un bon maximum.
Bien sûr, décortiquez avec beaucoup de précision, et de soin, la composition.
Et bannissez toutes les croquettes contenant des sous-produits animaux. Ainsi que celles ne précisant que très peu les ingrédients.


Par exemple :

  • « produits et sous produits animaux » : à exclure
  • « graisse végétale » : laquelle exactement ?
  • « graisse animale » : idem, laquelle ?

Faites aussi attention à un bon équilibre entre les omega 3 (anti inflammatoires) et les omega 6 (qui sont pro inflammatoires). Il doit y avoir 4 ou 5 fois (maximum) plus d’oméga 6.
Privilégiez les grandes marques (Orijen, Amikinos, Taste Of The Wild, Carnilove…).
Et bannissez les croquettes commercialisées en grandes surfaces.
Leur composition fait bien souvent frémir !
Si vous optez pour des croquettes présentant des gammes quasi uniques (en tout cas, sans gamme « chiot », « chien adulte », « chien de grande race », « chien sportif »…), alors il vous faudra simplement augmenter, progressivement la ration de votre loulou.
Progressivement, pour éviter des problèmes de digestion, diarrhées…

Si vous souhaitez basculer sur une autre gamme de croquettes (autre marque), alors il sera impératif de faire une transition. Plusieurs jours, voire plusieurs semaines, seront nécessaires pour passer de l’alimentation actuelle à la nouvelle gamme.
Au moindre signe de mauvaise digestion, repassez au mélange précédent (en diminuant la quantité de nouvelles croquettes).

En cas d’augmentation de ration, essayez de la distribuer en plusieurs repas journaliers. Dans le cadre de la prévention de la torsion d’estomac.
Ce problème fait vraiment partie des urgences vétérinaires, pour lesquelles il faut agir au plus vite !
Bien que ses causes ne soient pas établies de manière très claire, il est conseillé, généralement, de prêter grandement attention à la quantité de nourriture distribuée. Ainsi qu’à l’activité physique qui suit la prise des repas !


Votre chien est nourri à la ration ménagère ou au barf ?
Dans ce cas, vous pourrez enrichir un peu la ration, en l’augmentant, et en ajoutant plus de compléments (vitamines, minéraux, oméga 3…).
Et gardez en tête qu’une activité physique (soutenue, ou intense) entraîne un stress physiologique, qui peut jouer sur la digestion de votre toutou. En accentuant, par exemple, l’acidité gastrique.
Vous pourrez supplémenter sa ration avec divers compléments naturels pour cela.

Vous avez du temps libre ?

Vous voulez faire beaucoup de sport avec votre toutou ?

Pensez aussi alors à découvrir d’autres sports canins : l’Agility, le Pistage, le Ring, le Mordant, l’Obé rythmée, le travail de flair (Recherche utilitaire, Cavage…), le travail du troupeau, le Frisbee, le Rci…

A moins que la version Trottinette, ou VTT de la course canine ne vous emballe aussi !!?? 😉


Bref, le choix est large pour vous éclater avec votre animal de compagnie !


Alors, surtout… Faites-vous plaisir en partageant une belle activité sportive avec votre toutou !


Et anticipez aussi les éventuelles blessures de votre loulou ! Et les frais vétérinaires qui en découleront !
Avez-vous déjà pensé à une assurance pour votre poilu ?
Demandez un devis en quelques minutes ! Et gratuitement.

Sante Vet



Laisser un commentaire