Du chaos à la sérénité : 5 solutions pour apaiser un chiot survolté

Bienvenue dans le monde merveilleusement turbulent des chiots !
Vous pensiez accueillir une adorable petite boule de poils ?
Pleine d’amour et de tendresse ? Facile à éduquer ?
Mais la réalité vous a rattrapé… ?
Et vous vous retrouvez finalement avec un véritable tourbillon d’énergie sur pattes ?

Allez, soyez rassuré(e), vous n’êtes pas seul(e) !

Elever et rencontre femme noire a quebecest bien souvent un véritable défi !
Les moments de joie intense et les câlins sont au rendez-vous, bien sûr. Mais les parties de cache-cache autour des meubles, les aboiements incessants et les courses effrénées dans toute la maison peuvent vous laisser le souffle coupé !
Et bien vous fatiguer… Voire même vous agacer, non ? 😉

Mais… Bonne nouvelle !
Il existe, bien évidemment, des solutions pour canaliser l’énergie débordante de votre chiot et vous mener vers la sérénité tant recherchée.
Dans cet article, je partagerai avec vous cinq conseils pour apaiser votre petit ouragan canin.
Pratiques, simples à mettre en place… Et indispensables, pour établir une harmonie avec votre chiot survolté.

Sinon ?
Vous êtes parti(e) pour plusieurs mois de « Mission Impossible », version canine… Avec un chiot qui va grandir… Mais pas forcément s’assagir !

Prêt(e) pour le voyage en destination de la sérénité ?
ça commence maintenant.

Un cocon pour votre chiot

Imaginez un espace réservé exclusivement à votre chiot.
Un lieu sûr et adoré, dans lequel il pourra s’épanouir.
Ce lieu ?
Le parc à chiot, bien sûr !
Quasi indispensable pour votre petite boule de poils… Et votre intérieur !
Ce sera son endroit à lui, son refuge.
Un cocon dans lequel il se sentira en totale sécurité.

Aménagez-le avec soin, en y plaçant son panier, des couvertures, une gamelle d’eau, et des jouets, bien sûr.
Peluches, friandises à mastiquer… Bref, la totale !
L’idée est bien que votre chiot adore ce lieu !
Et qu’il aille, spontanément, s’y réfugier quand il veut être tranquille. Quand il est fatigué.
Mais aussi ?
Qu’il apprécie y être quand c’est vous qui le mettrez dedans.
Par exemple, lorsque les chiots ont leur « quart d’heure de folie », souvent le soir.
Vous pourrez alors lui faire retrouver plus de sérénité en le mettant dans son parc.
Soit il s’endormira directement (cette méga énergie, étant, en fait, lié à la fatigue), soit vous lui proposez une activité apaisante (friandise à mastiquer, tapis de fouille, tapis de léchage.)

Comme vous l’aurez compris, il y a donc tout un apprentissage à faire pour que votre chiot adore son parc.
Et pour éviter une grossière erreur : que votre boule de poils se sente emprisonné, ou puni, dans ce lieu !
Là, ce serait vraiment une grosse boulette !

Pour savoir précisément comment habituer votre chiot à son parc, étape par étape, vous pouvez vous reporter à notre article consacré uniquement à ce point :
<< Tout savoir sur le parc à chiot >>

Bien sûr, un parc à chiot vous évitera aussi multitudes de dégâts ou « bêtises » commises par votre chiot.
Vraiment, c’est un accessoire canin indispensable !
N’hésitez pas à investir quelques dizaines d’euros dans cet achat…. Vite rentabilisées si cela vous évite des coussins ou canapé éventrés, des pieds de meubles mâchés, des chaussures dévorées…

Vous trouverez ICI un large choix de parcs !

En parallèle de cela, bien évidemment, il faudra aussi veiller à bien contrôler l’environnement plus global de votre maison.
Ne rien laisser traîner (chaussures, chaussettes…).
Dissimuler les sources de danger (produits toxiques, fils électriques, éventuellement mettre des cache prises…).

Et si besoin d’aider votre chiot à se sentir bien, les premiers jours ou semaines chez vous, n’hésitez pas à essayer des dispositifs comme l’Adaptil.

chiot-qui-tire-un-objet

Des activités et jeux pour calmer un chiot

Prêt à proposer de super jeux à votre petit compagnon ?
C’est parti !
L’un des jeux, ou activités, préférés des chiots, c’est le « tapis de Léchage« .
Vous connaissez déjà, peut-être ?
Imaginez un tapis spécial recouvert d’une pâte ultra appétissante, que votre chiot adore.
De quoi l’occuper un moment, et l’apaiser (idéal en cas de grosse excitation).
Une petite astuce ?
Une fois recouvert de quelque chose que votre loulou apprécie placez le tapis de léchage un moment au congélateur… La dégustation durera plus longtemps !

Juste une précaution : attention aux éventuels désagréments digestifs si vous faites manger à votre chiot une quantité non négligeable d’un nouvel aliment (kiri, vache qui rit…).

Vous voulez en savoir plus sur le tapis de léchage ?
Découvrez notre article !

Pour occuper votre chiot et lui éviter de mordiller tout ce qui lui passe sous la truffe, les friandises de mastication deviendront vos armes secrètes !
Vos armes anti mordillements notamment.
Sans parler du fait que les chiots ont régulièrement mal aux dents, et qu’il est donc essentiel pour eux de mâcher, mâchouiller, mordiller ;

Quelles friandises choisir ?
Pas n’importe lesquelles, bien sûr !
Saines, naturelles, adaptées à la taille et à la race de votre canidé.

Un site référence pour cela ?
Sans aucune hésitation… Canigourmand, bien sûr !
Vous y trouverez des produits de top qualité, un choix énorme, et des conseils pour faire le meilleur choix justement.
Attention, vous risquez bien d’être surpris(e) par certains produits proposés… 😉

Cerise sur le gâteau ?
Vous bénéficiez de 10% de remise, grâce au code obtenu pour vous : MAITREETCHIEN.
Profitez-en !

Un autre incontournable pour un chiot, ou un chien déjà adulte ?
Le tapis de fouille, bien sûr !
Accessoire conçu pour cacher des friandises, ou la ration de votre chiot.
Vous le verrez alors fouiller et renifler avec enthousiasme, cherchant chaque petite récompense cachée !
Non seulement il s’amusera comme un fou, mais il développera également ses capacités cognitives en utilisant son flair et sa logique pour trouver les trésors cachés.
Tout en s’apaiser.
Fouiller, renifler est une véritable « méditation » pour nos compagnons à quatre pattes !

Tout savoir sur le tapis de fouille ?
C’est ici !

code-promo-10%-canigourmand

Les sorties, pour aider votre jeune poilu à se canaliser

Une étape cruciale dans la vie de votre chiot !
C’est là qu’il va découvrir le monde, se faire de nouveaux amis à quatre pattes et s’éclater !
Les sorties offrent à votre petit compagnon l’occasion de se défouler et de développer ses capacités sociales.
Mais attention… Il y a des précautions à prendre.
Notamment, garder en tête d’aller progressivement, pour une bonne socialisation.
Le fil conducteur qui doit vous guider est que votre chiot n’ait pas peur.
Donc ne pas le forcer.
Mais au contraire, laissez-le s’habituer à son nouvel environnement. Donnez-lui confiance et ne le forcez jamais à affronter ses peurs.
L’idée, c’est de créer des expériences positives qui renforceront sa confiance en lui et sa relation avec vous.

Optez pour des endroits où il peut gambader en toute tranquillité… Mais en sécurité. Donc laisse (longue) ou loge obligatoire !
Parcs, sentiers en pleine nature, ou certaines rues (pas trop animées, au départ) seront parfaits pour s’amuser et découvrir de nouvelles odeurs.
Laissez votre chiot explorer, se dépenser et satisfaire sa curiosité naturelle.

Attention également à ne pas en faire trop !
Ce qui pourrait fatiguer votre chiot, et nuire à sa croissance, ou à l’origine de futurs problèmes articulaires.
Respectez ses limites en termes d’activité physique et de durée des sorties.
Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Pensez aussi à vous munir de friandises, ou de jouets.
Ils vous seront très utiles pour booster la motivation de votre poilu.
Ré-attirer son attention sur vous… Bref, indispensables pour de belles sorties !

chiot-golden-retriever-avec-jouet-corde

L’éducation canine au service du calme

Bâtir une relation de confiance.
Renforcer votre complicité.
Pouvoir, par la suite, emmener votre chien partout avec vous.
Pourvoir le détacher lors de ses balades.
Etre toujours serein(e) car, quoi qu’il arrive, vous savez que votre chien vous écoute.
Et bien sûr… Le fatiguer mentalement (physiquement aussi).
Le faire cogiter.
Répondre à son besoin d’apprendre
.


Voilà quelques-uns des nombreux intérêts de bien éduquer son chiot !
Et je pourrais poursuivre beaucoup plus cette liste, bien évidemment !
Mais en ce qui concerne le thème de cet article, c’est l’aspect « fatigue mentale et physique », qui va nous intéresser davantage.
Du moins, l’occupation mentale et physique que procure, pour votre chiot, l’apprentissage des fondements d’une belle éducation.
Positive, respectueuse, bienveillante. Evidemment.
Ce qui n’a aucun rapport avec la traditionnelle tarte à la crème circulant sur l’éducation positive : « le chien est roi, il fait ce qu’il veut ! ».
Aucun rapport.

Si vous voulez en savoir plus sur l’éducation canine positive, et casser de genres d’idées reçues, je vous invite à découvrir mon article :
<< Eduquer son chien avec les méthodes positives et bienveillantes>>

Commencez par les bases pour votre chiot.
Des commandes comme « Assis », « Couché ».
Passez ensuite à des commandes plus avancées comme « Reste », et le rappel.

Et devinez quoi ? Les friandises sont vos alliées secrètes dans cette aventure éducative !
Utilisez-les intelligemment pour attirer votre chiot.
Le leurrer et le récompenser lorsqu’il fait ce que vous lui demandez.

Même si, bien évidemment, elles ne sont en rien obligatoires !
Votre chiot est difficile, n’est pas très gourmand ?
Alors vous pourrez tout à fait le motiver avec autre chose (un super jouet, des récompenses, une peluche qu’il adore…).
Sinon ?
C’est que vous n’avez peut-être pas encore trouvé LES récompenses qu’il va apprécier le plus !
Parfois, il faut en tester beaucoup !

Je vous invite à essayer celles-ci (friandises au foie)… Généralement, elles ont un grand succès auprès de nos amis à quatre pattes !

En faisant cogiter et travailler votre chien, vous canalisez beaucoup mieux son énergie et le rendez plus serein.
Le 2ème effet Kiss Cool, du coup ? Moins de « bêtises » au programme ! 🙂

education-chiot

Cohérence et unité : le duo gagnant pour éduquer et calmer un chiot

Allez, passons maintenant à quelques règles d’or à respecter pour une meilleure sérénité de votre chiot… Et de la famille !

Un cadre cohérent est l’une des clés du bonheur de votre chiot !
Alors établissez des règles claires et tenez-vous-y.
Par exemple, si vous décidez que le canapé est interdit, soyez constant. Ne cédez pas aux yeux doux qu’il vous lance.
Même si, je sais, cela sera dur ! 😉

Restez bienveillant(e), constant(e) et ferme dans les choix et règles que vous avez fixés.
Et guidez votre chiot vers les bonnes pratiques.

Pour une éducation réussie, assurez-vous aussi que tous les membres de la famille parlent le même langage !

Évitez également les contradictions et les messages confus.
Utilisez les mêmes mots et gestes pour que votre chiot comprenne facilement ce que vous attendez de lui.

Imaginez  : si un membre de votre famille dit « ici » tandis, qu’un autre dit « viens », votre pauvre chiot risque d’être totalement perdu !
Alors, mettez-vous bien d’accord sur les mots et les gestes à utiliser, et soyez unis dans votre approche éducative.
Votre chiot comprendra beaucoup plus rapidement ce que vous attendez de lui.

En plus de la cohérence des mots, il est essentiel que tous les membres de la famille appliquent les mêmes règles.
Eh oui… Pas de passe-droits ni de favoritisme ! 😉
Si une personne autorise le chiot à sauter sur le canapé, tandis qu’une autre lui interdit, vous créerez une confusion totale !
Soyez tous bien sur la même longueur d’onde et respectez les règles établies.
Votre chiot apprendra ainsi plus rapidement et évitera les comportements indésirables.:-)

Un dernier point… Gardez en tête que l’éducation demande du temps et de la patience.
Les résultats en valent vraiment la peine.
Alors, persévérez et profitez de votre petite boule de poils, qui grandira bien vite !

Elmut-code-promo
Le top de l’alimentation fraîche, livrée directement chez vous !



Laisser un commentaire