Mon canidé ne me quitte pas d’une semelle : pourquoi ?

« Mon chien me suit partout ! », « Mon chien est une vraie glue ! ».
« Un vrai pot de colle ! »
« Il me suit jusque dans la salle de bains ou les toilettes ! »
Vous vous reconnaissez dans ces situations ?
Votre chien aussi, vous suit de partout à la maison ?
Et guette le moindre de vos mouvements ?
Alors prenez quelques minutes pour découvrir pourquoi… Et, surtout, les solutions à apporter si le comportement de votre toutou devient problématique.

Bonne lecture !

Mon chien me suit partout… Parce qu’il anticipe

Avant d’aborder cette 1ère explication, commençons déjà… Par le commencement !
La 1ère raison pour laquelle votre chien vous suit partout est… Tout simplement lié au fait qu’il est… Un chien !
Bon, je sais, vous en attendez sans doute un peu plus dans cet article… 😉
ça va venir… 😉
Blague à part, il y a une grande part de vérité là-dedans.
Le chien est un animal grégaire. Habitué et désireux de vivre accompagné, en groupe, ou meute.

Depuis sa naissance, le chiot, sauf situation exceptionnelle, est en quasi permanence avec sa mère, et ses frères et soeurs. (Les portées ne comportant qu’un seul chiot se sont pas si fréquentes).
La chienne, par la suite, apprendrait à ses petits le détachement. C’est à dire que, progressivement, elle leur fait comprendre qu’ils peuvent prendre un peu d’autonomie… Et moins la suivre justement.
Moins lui coller aux basques.
Bref, devenir plus indépendant.

Pour un chiot, ou un jeune chien, en fait, ce travail-ci sera à effectuer par sa famille humaine. 🙂
Le toutou devra comprendre que tout va bien s’il reste seul, y compris en cas d’absence du maître plus longue (travail par exemple).
Cela est un point important de l’éducation canine à réaliser !

Certaines races de chiens, de par leur sélection, seront aussi plus proches de l’homme.
Ou plus désireuses de vivre en groupe. Et donc, plus enclines à vous suivre partout.
Par exemple, les rencontre femmes d'essaouira (Berger-allemand, berger belge, berger australien, border collie…), les chiens de chasse (épagneul, setter, cocker…).
Ou certains canidés, réputés pour leur affection pour les humains (golden retriever, labrador, caniche…).

Au-delà de ces premiers éléments, vient s’ajouter, bien évidemment, le quotidien que votre chien, ou votre chienne, passe à vos côtés.
Et les apprentissages et conditionnements (volontaires… Ou pas !) qui en découlent.

Par exemple, grâce l’apprentissage du rappel, ou même peut-être simplement de son nom, votre toutou a sans doute, déjà, pu associer le fait d’être à vos côtés et de recevoir des récompenses (caresses, friandises, câlins…).
Voilà déjà une bonne façon de vous suivre partout dans la maison !

Peut-être aussi qu’il obtient fréquemment ce qu’il souhaite quand il vient vous voir.
Par exemple ?
S’il vient vous voir avec un jouet ? Ne vous laisserez-vous pas tenter par toutes les ruses dont il va abuser pour arriver à ses fins ? N’allez-vous pas finir par lui lancer ce satané joujou ? 😉

Quand il vient vers vous pour réclamer un câlin ? N’y-a-t-il pas droit régulièrement ?
L’ignorez-vous ou le repoussez-vous, à chaque fois ? 😉

Sans parler du fait que nos animaux à quatre pattes sont de très bons observateurs.
Ils observent avec beaucoup de minutie.
Analysent…. Et anticipent !
Vous allez dans la cuisine pour préparer le repas ? A peine êtes-vous arrivé(e) que votre canidé est déjà derrière vos talons !
On ne sait jamais… Une friandise peut arriver à tout moment ! Ou un petit quelque chose à attraper !
Vous sortez dans le jardin, alors que votre toutou dort tranquillement ?
A peine avez-vous touché la poignée de la porte que votre canis lupus familiaris a la truffe collée à votre jambe.
Vous changez de vêtements ? Ou mettez vos chaussures ? Tiens, peut-être l’heure de la promenade ! Et votre loulou est déjà en train de remuer la queue, prêt à vous suivre !

Sans parler des rituels que nous avons tous, plus ou moins consciemment d’ailleurs.
Mais que nos toutous, très souvent « à l’affût », repèrent vite. Ce qui explique aussi qu’ils sont régulièrement derrière nous, avant même que nous nous en apercevions !

dog-chef-code-promo-automatique-30%

Mon canidé est anxieux, il me suit partout

Alors, bien sûr, une autre explication du cas « mon chien me suit partout » est bien différente.
Il peut s’agir d’un chien tout « simplement » anxieux, stressé.
Qui n’est donc pas à l’aise avec le fait d’être seul. Et qui redoute donc cela.
Qu’il s’agisse d’une solitude alors que vous êtes toujours chez vous, mais dans une autre pièce (d’où le fait que votre canidé vous suive partout). Ou que vous soyez réellement sorti(e) de chez vous.
Pour éviter ce trouble d’hyper attachement, ou d’anxiété de séparation (ou d’anxiété de solitude), il faut réaliser un réel apprentissage de la solitude.
Seul cela permettra à votre chien de pouvoir rester seul, sereinement, sans stress. Et sans dégâts ou désagréments pour vous (le toutou peut aboyer, pleurer, uriner, détruire…  Durant votre absence).

Idéalement, plus vous commencerez cet apprentissage tôt, et mieux ce sera.

La règle d’or à respecter : progressivement !

On commencera par des sessions où le chien restera seul, sur des durées très courtes. Ne serait-ce qu’une minute, ou moins.
D’abord, par exemple, dans une pièce très proche de là vous allez. Avec porte ouverte, et sans barrière.
Mais vous aurez pris soin de donner quelque chose à votre canidé pour qu’il s’occupe (friandise, peluche, gamelle…).
Puis, petit à petit, vous pourrez augmenter les durées d’absences. Ainsi que la distance. Jusqu’à parvenir à vous absenter, plusieurs heures, tout en laissant votre toutou à l’aise avec cela.
Le tout, bien évidemment, très progressivement.

Si votre chien souffre, depuis un moment, d’anxiété de séparation, vous pourrez trouver de l’aide efficace avec cette formation en ligne.

Si besoin, n’hésitez pas à faire appel à un(e) éducateur(rice) canin comportementaliste. Bien formé(e) à cette problématique.
Sans doute vous proposera-t-il (ou elle) de prévoir une petite caméra pour observer votre chien durant vos absences, afin de faire un travail précis, efficace et progressif.

chien-yorkshireterrier-a-cote-de-sa-maitresse

Faut-il ignorer son chien lors de vos départs et retours ?
C’est un conseil que l’on peut facilement, en effet, trouver sur le net.
Pour ma part, je trouve que cela n’a pas intérêt.
De toute façon, votre chien aura bien compris que vous êtes sur le départ notamment, ne serait-ce qu’avec le rituel que vous réalisez.
L’ignorer n’apportera rien de plus, bien au contraire.

Idem pour votre retour.
Votre chien sera content de vous revoir… Ah quoi bon l’ignorer, ou « tirer une tête de 6 pieds de long » ??
En revanche, il est clair qu’il n’est pas opportun d’en faire « des caisses ».
Vous pouvez très bien dire à votre chien, quand vous partez, un petit mot, du type « je reviens ». (C’est par exemple ce que je fais avec le mien)
Et lui dire un petit bonjour quand vous revenez. Et le rappeler pour plus de papouilles quand il s’est calmé, un peu plus tard.

Si votre canidé a un caractère anxieux très marqué, vous pouvez aussi tenter un complément naturel, qu’est le CBD.
Très à la mode actuellement, ce produit est de plus en plus plébiscité, tant pour nous, que pour nos animaux de compagnie.
N’hésitez pas à essayer si besoin.
(De nombreux vétérinaires le proposent aussi, maintenant).

Je vous conseille ces deux marques :

Botaneo : vous bénéficiez d’une remise de 10% grâce au code : maitreetchienep

100pour100CBD : 10% de remise avec le code : ENJOY100CBD

Répondre aux besoins fondamentaux du chien… Collant

Un chien sera d’autant plus à même de vous guetter, de vous surveiller, d’anticiper vos mouvements, et de vous suivre partout à la maison que ses besoins essentiels ne seront pas comblés.

Il est bien évident qu’un canidé qui vient de faire une belle promenade de 2heures, sera plus enclin à aller faire une bonne sieste. Plutôt qu’à vous suivre pour vous proposer de jouer, finalement.
Même si, bien sûr, cela peut arriver.
Mais vous aurez compris l’idée générale. 🙂
Idem pour le côté anxieux… Proposer à votre chien des activités apaisantes, comme le léchage, la mastication, ne peut que l’aider !

De toute façon, s’assurer de répondre aux besoins essentiels de votre compagnon canin est tout simplement indispensable à son bien-être !

Concrètement, comment faire ?

Déjà, lui proposer de réelles balades.
Au cours desquelles il pourra faire ce qui l’apaise un maximum : utiliser son odorat !
Donc, les sorties avec un chien qui tire comme un fou, ou avec une laisse de 50 cm, que vous tendez comme un arc… A proscrire !
Il faut absolument que votre chien puisse s’en mettre plein la truffe.
Sinon ?
Il s’agira juste d’une balade hygiénique, qui n’apportera strictement rien à votre canidé en termes de dépenses.
Et cela ? C’est ballot pour lui, bien sûr… Mais également pour vous !
Car il sera alors beaucoup moins calme à la maison !

Idéalement même, si le temps vous le permet, des sorties plus grandes, en le détachant (lieux le l’autorisant).
A l’unique condition que votre chien a un bon rappel, bien évidemment.

Et inutile de penser qu’il est interdit de détacher son chien.
C’est faux.
Vous pouvez vous reporter à cet article, si vous le souhaitez.

Bien sûr, essayer de profiter de la balade canine pour faire rencontrer des congénères à votre toutou.
Mais pas n’importe comment. Ni tous les congénères.
Et jamais en laisse.
Pourquoi ?
Car la tension sur celle-ci exacerbe les réactions des chiens, entre autres, l’agressivité.
Donc, on ne laisse pas son canidé aller dire « bonjour » à tout le monde, ni à tous les chiens.
On demande d’abord aux maîtres. Et on laisse les chiens se dire bonjour en liberté.
Ou, au minimum, laisse détendue.

dresser son chien

En plus de cela, vous pouvez aussi proposer des activités masticatoires à votre canidé.
Avec, par exemple, de très bonnes friandises de mastication.
Attention au choix que vous ferez !
Beaucoup de friandises présentées comme bonnes et saines sont, en réalité, bourrées d’adjuvants chimiques…
Pour être certain(e) de commander des produits de qualité pour votre toutou ?
Aucune hésitation !
Foncez sur le site Canigourmand !

Vous y trouverez un très grand choix de friandises (de mastication, de récompense…) et de nombreux accessoires.
Oreille de boeuf, de cochon, trachées de boeuf, sabot de veau, oreille de lapin, nerf de boeuf, cous de poulet…
Bref, des produits naturels, que votre canidé va adorer !

Cerise sur le gâteau ?
Vous bénéficiez d’une remise de 10% sur votre commande, avec le code : MAITREETCHIEN.

Et 2ème effet kisscool ?
En donnant régulièrement ce type de friandises de mastication à votre toutou, vous participez grandement à sa bonne hygiène bucco-dentaire (prévention/élimination du tartre) !
Cela pourrait même vous éviter, ou espacer, un détartrage chez votre véto.
Donc, n’hésitez pas !

Vous pouvez aussi lui proposer des accessoires ou activités pour lui permettre d’utiliser davantage son odorat.
Pourquoi ne pas remplacer sa gamelle par un tapis de fouille ?

Et un tapis de léchage ?

Manger en quelques minutes, voire secondes, des croquettes dans une classique gamelle n’a, en réalité, strictement aucun intérêt pour le chien !
La ration est engloutie beaucoup trop rapidement.
Il n’a fait aucun effort pour manger. N’a même pas utilisé son odorat, ni le fait de mâcher…

Bref, l’alimentation « croquettes dans la gamelle » est loin d’être intéressante pour combler les besoins de votre animal de compagnie !
Si vous avez un extérieur, vous pouvez, lorsque la météo le permet, lui jeter des poignées de croquettes au sol.
Cela lui demandera déjà beaucoup plus de temps pour manger (et calmera son système digestif !), et l’apaisera, via une bonne utilisation de sa truffe !

N’hésitez pas, non plus, à utiliser des jouets à fourrer, comme vous trouverez sur le site Canigourmand.
(rappel : 10% de réduction avec le code : MAITREETCHIEN).



Pensez également à vous prémunir de frais vétérinaires, qui peuvent très rapidement devenir très importants !
Demandez un devis en ligne pour une mutuelle santé !
C’est 100% gratuit et sans engagement !

Mutuelle sante chiot et chaton

Laisser un commentaire