Peut-on promener son chien sans laisse ?

Promener son chien sans laisse…Voilà un sujet polémique, qui, généralement, offre son lot de commentaires.
Et déchaîne les passions !
Avec d’un côté, les partisans du « Un chien doit impérativement être tenu en laisse, c’est une question de loi et de respect ! » et ceux du « Un chien doit vivre sa vie… Et toujours attaché, ce n’est pas une vie ! ».

Alors, qu’en est-il concrètement ?
Peut-on promener son chien sereinement sans laisse, ou cela est-il à proscrire ?

Les réponses dans ce court article !

Belle lecture !

Promener son chien sans laisse : ce que dit la loi

Commençons par le commencement…
Et donc, par ce que nous permet de faire, ou pas, la loi… Puisqu’il faut bien se référer à quelque chose de concret et d’officiel, pour trancher cette délicate question d’un chien non tenu en laisse.
Eh bien… Il y a plusieurs éléments à prendre en compte, pour savoir si, légalement, il est possible, ou non, de promener son toutou détaché.

Voyons cela ensemble :

Promener son chien, non tenu en laisse, en ville

Déjà, il est bon de se référer au règlement sanitaire départemental (celui qui vous concerne donc) afin de savoir ce qu’il prévoit.
Même si, généralement, il stipule que les chiens doivent se promener sur la voie publique, en zone urbaine, uniquement s’ils sont tenus en laisse.
Mais cela reste à vérifier, pour votre région.

Au-delà de cela, il n’y a, en fait, aucune obligation légale générale de tenir son chien en laisse en ville (si votre règlement sanitaire ne le stipule pas).
C’est aux villes et communes de le décider, par la publication d’un arrêté municipal.

Dans la plupart des cas, cet arrêté municipal est acté.
Et vous avez donc l’obligation de tenir votre chien en laisse, en zone urbaine.
Mais cela reste à vérifier auprès de votre commune (ou de la police municipale).
Certains petits villages, par exemple, sont plus souples sur ce point.

D’autre part, les maires peuvent également tout simplement proscrire l’accès de certaines zones aux chiens.
Typiquement les parcs ou jardins publics, par exemple.
Lorsque c’est le cas, le panneau « Interdit aux chiens » l’indique à l’entrée de ces lieux.
Idem si les canidés sont autorisés mais doivent être tenus en laisse.

A contrario, certains lieux, pas encore très répandus d’ailleurs, sont réservés aux chiens. Il s’agit du fameux « parc à chien ».
Mais grande méfiance dans ce type d’endroits !
Observez bien les éventuels autres chiens avant d’y rentrer avec le vôtre. Et demandez aux maîtres si c’est ok, ou non.
Ce genre de lieux, selon la configuration, l’état d’excitation des chiens, la présence de jouets ou non… Peut facilement être déclencheur de bagarres.

Attention, si certaines villes ou communes autorisent de promener un chien sans laisse, cela ne doit, en aucun cas, être confondu avec le « laisser divaguer ».

chien-se-promene-sans-laisse

Peut on promener son chien sans laisse en forêt, ou dans les champs ?

Concernant les champs, bois ou forêts (de zone publique), les choses sont très claires.

Durant la saison de reproduction des espèces sauvages, il est interdit de balader son chien sans laisse, en dehors des allées forestières.
Cela, afin qu’il ne perturbe pas la faune locale (oiseaux, gibiers, batraciens…).
Cette période s’étend du 15 avril au 30 juin.

Mais il reste toujours possible, au cours de cette période, en restant dans les allées forestières, de détacher son chien.

En dehors de cette période particulière, il est donc tout à fait possible de promener son chien non tenu en laisse.

En revanche, ce qu’il est interdit de faire, tout au long de l’année, est de le laisser divaguer !
Ce qui est totalement différent de se balader avec lui, en le laissant détacher !

L’état de divagation est clairement défini, par l’article L211-23 du Code rural :

« Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d’une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant cent mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s’il participait à une action de chasse et qu’il est démontré que son propriétaire ne s’est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l’action de chasse.

Est considéré comme en état de divagation tout chat non identifié trouvé à plus de deux cents mètres des habitations ou tout chat trouvé à plus de mille mètres du domicile de son maître et qui n’est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci, ainsi que tout chat dont le propriétaire n’est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d’autrui. »


Cette interdiction de divagation du chien concerne les champs, les prés, les vignes, les terrains cultivés, ou non, les cours d’eau, étangs…

Donc, pour résumer, et hors période de reproduction de la faune, il est simplement interdit de laisser son chien s’éloigner de plus de 100 mètres.
Ou hors de portée de voix, ou de système sonore de rappel
.
Ce qui semble assez logique, et simple à respecter !

Le cas particulier des chiens catégorisés

Nous abordons maintenant un point bien particulier.
Car tout ce que nous venons de voir est modifié si vous avez un chien de catégorie 1 ou 2.

Un petit rappel de ces deux catégories de chiens dits « dangeureux » :

(A noter qu’un mineur n’a pas le droit de détenir ce type de chiens.)

Catégorie 1 : les chiens « d’attaque »

On y retrouve 3 types de chiens :

  • chiens de type American Staffordhsire terrier, communément appelé « pitt-bull »
  • chiens de type Mastiff, ou « Boerbulls »
  • chiens de type Tosa


Catégorie 2 : les chiens de « garde et de défense »


Elle se compose de 3 races (inscrites et reconnues par le ministère de l’agriculture) :

  • chiens de race American Staffordshire terrier
  • chiens de race ROttweiller et de type Rottweiller
  • chiens de race Tosa


Les règles à appliquer selon la catégorie de ces chiens :


Catégorie 1 :

Le chien doit être tenu en laisse, et porter une muselière sur la voie publique et dans les parties communes des immeubles.
Les lieux publics (hors voie publique), transports en commun et locaux ouverts au public sont interdits pour ces canidés.
Tout comme « stationner » dans les parties communes d’immeubles.


Catégorie 2 :

Le chien doit être tenu en laisse, muselé sur la voie publique,  dans les parties communes des immeubles, dans les lieux publics et locaux ouverts au public, ainsi que pour l’usage des transports en commun.

Pour des informations complètes, vous pouvez vous référer à l’arrêté du 27 avril 1999, définissant la liste des chiens susceptibles d’être dangereux.

chien-sans-laisse-dans-les-champs

Promener son chien sans laisse : les amendes possibles

Hors chiens dangereux, vous pouvez écoper d’une amende si vous baladez votre chien sans laisse, alors que cela est obligatoire.
Généralement, il s’agira d’une amende de 1ère classe, soit 38€ maximum.
En revanche, si votre chien est sans laisse, hors allée forestière , dans les bois ou forêts, et de, durant la période de reproduction de la faune, alors dans ce cas, vous pouvez avoir une contravention de catégorie 4, soit 135€.
Ce qui fait assez cher la balade canine…

Comment promener son chien sans laisse

Avoir un chien bien éduqué

Evidemment, la première des choses avant de vouloir (ou pouvoir !) balader son chien sans laisse… Est que ledit canidé soit bien éduqué !
Et notamment, côté rappel, bien évidemment !

Car détacher un chien qui n’a pas un bon rappel est tout simplement… Inconscient ! Et très risqué !
La première chose à faire est donc bel et bien de travailler cette commande ultra importante pour votre toutou.
Si besoin, faire un gros focus sur l’éducation canine.

Le prix en vaut vraiment la chandelle… Car un chien qui peut être lâché très régulièrement pour faire de belles promenades, est un chien beaucoup plus heureux !
Donc, vraiment, faites un effort sur ce travail-là, si besoin.

En attendant, ou si vraiment vous ne voulez/pouvez pas lâcher votre canidé, alors, bien sûr, donnez-lui tout de même un peu de liberté.
Mais en toute sécurité, grâce à une longe ! (Beaucoup mieux qu’une laisse à enrouleur)

Même si, il est vrai, son usage n’est pas forcément très agréable pour une balade entière.
Privilégiez une longueur de 10 à 15m, ce qui reste intéressant pour votre chien. Et relativement correct en termes de maniabilité pour vous.

dog chef promo

Etre un maître responsable

Alors, voilà encore un sujet, ou plutôt une attitude, qui peut déchaîner les passions
Quand ils ont un chien « gentil », et qu’ils aiment bien le promener sans laisse (parce qu’il revient… A peu près… Quand on le rappelle), certains maîtres sont alors tentés de le laisser quasi « vivre sa vie » lors de ses balades.

On n’est pas tout à fait dans le cadre de la « divagation » pour le canidé, car celui-ci reste, grosso modo, dans la distance des 100 mètres, ou à portée de voie (quoi que…).
Mais en tout cas, le canidé est susceptible d’aller voir qui il veut et ce qu’il veut.
Tout en restant à grande distance de son humain. (il ne va donc pas juste renifler dans son coin, à quelques mètres).
Et c’est là qu’est tout le problème.

Car le fait que le toutou soit gentil n’est en rien une autorisation pour le laisser aller gêner n’importe qui.

En effet, il peut, par exemple, aller « dire bonjour » (puisque, je vous le rappelle : « il est gentil ! ») à :

  • des personnes qui se promènent et qui n’ont aucune envie d’être accostées par un chien (ce qui est bien leur droit !)
  • des personnes qui ont peur des chiens… Et qui vont tout simplement paniquer en le voyant arriver, qu’il soit gentil ou pas !
  • des congénères réactifs, qui ne vont pas être très heureux de voir ce canidé pinter sa truffe… Et leur maître, encore moins ! Votre chien pourrait aussi se faire mordre. (et réciproquement)
  • des congénères peureux vis à vis des autres chiens
  • des maîtres qui tiennent leur canidé en laisse, et qui n’ont pas du tout envie de voir débarquer un autre toutou, de surcroît seul. Ils vont sans doute prendre cela pour un manque de respect, ce qui sera a priori le cas.
  • des maîtres qui « travaillent » leur chien (réactivité, agressivité, peur…) et qui n’ont aucune envie qu’un congénère, sans contrôle, vienne gâcher leur travail. Même s’il n’est pas tout agressif.
  • des joggers, cyclistes, ou autres trottinettes… Qui n’auront, sans doute, pas envie de faire la course avec ledit chien…


Bref… Laisser son chien aller dire bonjour à tout le monde, sous prétexte qu’il est gentil est tout simplement impossible !

Si vous voulez promener votre chien sans laisse (ce qui est quasi indispensable pour lui), alors il vous faut vous montrer irréprochable !
Et le garder, bien évidemment, sous surveillance !

Sinon, vous vous exposez à des ennuis ou des conflits permanents avec les personnes que vous allez croiser !
Et à juste titre.
Et ce, quelle que soit la taille de votre toutou (gros chiens, petits chiens) ou sa race (berger allemand, labrador, épagneul, golden, beagle, border…).

Gardez bien en tête un point important : le propriétaire du chien sera toujours responsable, devant la loi, du comportement de son canidé.

Gif-ultra-premium-berger-allemand

Donc, voilà, à mon sens, l’attitude à respecter :

  • bien évidemment, être sûr(e) que votre chien ou votre chienne a un bon rappel. Et y compris en cas de fortes distractions (congénères, cyclistes, joggers, éventuellement autres animaux…)
  • le surveiller constamment… Et anticiper ! Ce sera balade pour votre chien… Mais beaucoup plus de vigilance pour vous ! C’est votre rôle, tout simplement.
  • ne pas le laisser trop s’éloigner de vous
  • ne pas le laisser spontanément aller dire bonjour aux personnes que vous allez croiser (elles ont le droit de ne pas aimer les chiens, ou de ne pas avoir envie d’un contact, à ce moment précis)
  • ne pas le laisser aller voir spontanément d’autres chiens
  • notamment si ceux-ci sont en laisse ou longe
  • demander toujours aux maîtres si un contact peut être ok. Sinon, vous rappelez votre chien à vos côtés, ou éventuellement le rattacher (s’il ne peut pas rester tranquillement au pied durant le croisement)
  • idem pour les vélos, joggers… Anticiper et ne pas laisser votre chien les importuner, les courser… Soit vous le rappelez, soit vous vous assurez qu’il est suffisamment focus sur autre chose (renifler de bonnes odeurs au sol, un super jouet, une bonne friandise…) pour ne pas déranger la personne qui passe.



Voilà, nous arrivons au terme de cet article portant sur un sujet bien… Polémique.

Pour résumer, il vous est donc tout à fait possible de promener votre poilu à quatre pattes sans laisse, et en toute légalité, selon les lieux, bien sûr.
Mais cela impose une vigilance, et une attitude de respect par rapport aux autres personnes que vous allez croiser.
Et ce, même si votre canidé est le « plus gentil chien au monde »


Un commentaire ?
C’est dans la zone ci-dessous !


Mutuelle sante chiot et chaton

2 réflexions au sujet de “Peut-on promener son chien sans laisse ?”

  1. Bonjour ,merci pour ces conseils ,pour ma part j’ai 2 chiens, une x malinoise très à l’écoute malgré son énergie,malinois oblige…!Et un chiot dogue argentin de 5 mois en cours d’éducation.Ma question est ,peut on promener les 2 en même temps et obtenir de bons résultats au rappel notamment, ou est il préférable de les promener séparément pour plus de sécurité ?Évidemment 2 gros chiens ensemble c’est plus compliqué mais peut on avoir de bons résultats?
    Merci pour vos réponses et à bientôt pour la suite.
    Cordialement, Cathy.

    Répondre
    • Bonjour Cathy,
      Je vous conseillerais plutôt de les promener séparément, du moins ponctuellement. Afin de bien travailler le rappel pour votre chiot.
      Une fois le rappel acquis pour lui, alors plus de problèmes pour les balades avec les 2 ensemble. 🙂
      Belle journée à vous
      Stéphane

      Répondre

Laisser un commentaire