Les 7 pièges à éviter pour bien éduquer son chiot !

L’éducation d’un jeune canidé n’est pas « un long fleuve tranquille »…

Il y a des jours avec et des jours sans… Pour votre chiot, et pour vous.


Bâtir une jolie relation de confiance, lui apprendre les ordres de base (le rappel, la marche en laisse, les positions comme assis, debout ou couché…), la propreté,… viendront désormais ponctuer votre quotidien.

Et au bon milieu de tous ses efforts pour bien éduquer son chiot, de nombreuses erreurs pourront faire leur apparition.


Voici les principales, à éviter donc !

Belle lecture !

Eduquer son chiot – Erreur #1 : ne pas oser le sortir

Eh oui, de nombreuses personnes (et parfois sous couvert de conseils de leur vétérinaire) ont tendance à ne pas vouloir sortir leur chiot dès leur plus jeune âge.


Parce qu’il sera « moins fragile, niveau santé »,

Parce qu’il sera « plus courageux »,

Parce qu’il « aura moins peur » des voitures,

Parce qu’il « aura moins peur des autres chiens »…

Bref, quand il sera devenu un toutou plus grand et plus sûr de lui !

Et beaucoup de « très bonnes raisons » de laisser son canidé bien au chaud et tranquillement à la maison. 😉


Eh bien, en fait, ces conseils sont… De très très très mauvaises idées !!

En faisant cela, vous privez votre chiot (du moins vous compromettez très fortement) sa socialisation.

Et un chien mal (ou insuffisamment) socialisé, est un toutou exposé (ainsi que son maître du coup) à de futurs multiples problèmes comportementaux !
(Agressivité, réactivité, anxiété, phobies…).


Il est indispensable, qu’avant la fin de ses 3 ou 4 mois, votre chiot ait découvert un maximum de situations variées – et positives ! – (personnes, contextes, lieux, objets, congénères, animaux…), afin de s’imprégner de tout ceci.

Et de devenir un canis lupus familiaris adulte équilibré et bien dans ses pattes !


Pour bien éduquer son chiot, et le socialiser, on peut lui faire faire quelques cours collectifs en école des chiots.

Dans un club canin ou auprès d’un éducateur canin comportementaliste.


Mais attention aux conseils de socialisation donnés par certains moniteurs de club !
Qui suggèrent, également, de ne pas laisser votre petit chiot côtoyer d’autres boules de poils, ou chiens adultes… Sous couvert de phobie des chiens, en cas d’attaques ou de morsures…

Pfff, quelle hérésie !!!
(Si, si, je vous assure… J’ai déjà vécu ce genre de conseils !!)


Vous avez peut-être également entendu dire qu’il ne fallait surtout pas sortir votre chiot avant la fin complète de son cycle de vaccinations 
?

Bien sûr, les vaccins et la santé de votre chien sont primordiaux. Mais il faut regarder la balance «bénéfices/risques »…

En sortant votre chiot dans des lieux contrôlés (pas au milieu de 15 chiens par exemple, en évitant également les caniveaux), en lui faisant côtoyer que quelques canidés à la fois, vous réduisez fortement le risque de maladies.

En revanche, la socialisation, elle, sera bien conduite.

 

dressage chiot


Eduquer son chiot – Erreur #2 : ne pas fixer de règles, et le laisser faire ce qu’il veut

Votre chiot vous mordille et mordille les invités ?

ça pique oui, mais il est tellement mignon…

Votre jeune toutou vous saute dessus ? Sur vos invités aussi ?

Bah, ce n’est pas bien grave, il est tellement chou…

Il se jette sur sa gamelle comme un glouton, pour dévorer ses croquettes ?

Bah, c’est normal, il est en plein phase de croissance

Il jappe, s’excite de temps en temps, ou aboie régulièrement ?

Bah, avec sa petite voix aiguë, il est tellement trognon…

Oui, tout cela est tellement légitime, et compréhensible…

 

Mais tout cela est encore plus… Problématique pour les mois à venir !


En effet, si on ne fixe pas clairement, dès les premiers jours, un cadre et des règles de vie claires pour bien éduquer son chiot, alors on prend de gros risques !

Celui de voir les comportements qui étaient attendrissants et touchants quand votre canidé était encore chiot, rapidement devenir très embêtants quand votre chien aura bien grandi.

Mordiller, sauter sans cesse sur les gens, tirer en laisse… Est en effet beaucoup, beaucoup, moins agréable quand le chien fait 20 ou 30 kgs, ou beaucoup plus !


Donc une règle importante :  agir immédiatement
!


Et ne pas laisser s’installer les comportements que vous ne voudriez pas trouver chez votre chien, devenu adulte.

Un bon principe d’éducation du chiot à garder en tête (même si, bien évidemment, il ne sera pas valable dans 100% des cas, mais l’est souvent, et notamment avec un chiot) :

  • IGNORER les comportements indésirables et qu’on ne veut pas voir se reproduire
  • VALORISER les comportements que l’on souhaite voir réapparaître et se développer (renforcement positif) – vis diverses récompenses : jeux, caresses, (friandises. Selon ce que préfère votre chiot.

(Attention, ce conseil ne sera pas toujours valable, ni efficace pour éduquer son chiot.
C’est un principe intéressant, à essayer d’appliquer régulièrement).

Et bannissez toute idée de punition (positive) pour votre chien : cris, énervement, coup de collier, petites tapes…

Cela ne servirait à rien… Hormis ruiner la relation de confiance à créer avec votre loulou.
Inutile donc de punir ou gronder votre chiot de manière violente pour lui… µ
Vous pourrez plutôt utiliser des punitions tout aussi efficaces, mais plus douces pour lui (dites « positives »), que l’on trouve spécifiquement dans la méthode positive d’éducation canine.

education-chiot

Erreur #3 : laisser votre chiot tirer sur la laisse

Combien de propriétaires de chiens ont des difficultés lors de promenades avec leur toutou ?

Une très grande majorité !

Et la pour la plupart, les rôles se sont même inversés !

Et c’est donc leur canidé qui les promène, en allant où il souhaite, en s’arrêtant quand bon lui semble, et en imposant son propre rythme…


Pourquoi en être arrivé à cette situation ?

Eh bien tout simplement car ce problème n’a jamais été réglé à temps, encore moins lorsque le chien était encore chiot…


Au contraire, au fil du temps, le loulou a fini par prendre les sorties en laisse comme un jeu : celui qui tire le plus fort de son côté !

La version du canidé : « droit devant ! »,

la version du maître : « essayons de résister et de ne pas tomber !! » . 😉


Un principe simple à garder en tête et à appliquer pour éduquer son chiot à la marche en laisse (bien évidemment, cela est encore plus simple quand le chien est encore tout jeune !) :

la laisse doit TOUJOURS rester DETENDUE !


Pour réaliser cet apprentissage ?
Vous pouvez tout à fait « leurrer » le loulou au début.

Vous l’attirez à vos côtés, là où vous souhaitez qu’il marche, et vous lui donnez la friandises.
Puis vous faites 1 pas.

Et redonnez une friandise.
Puis un 2ème pas.
Progressivement, vous augmentez le nombre de pas avant de donner une friandise.

Eduquer son chiot – Erreur #4 : le laisser sauter

C’est tellement mignon de voir votre chiot se précipiter et venir vous faire la fête, puis vous sauter dessus.

Certes, c’est attendrissant… Pour le moment. 😉


Mais quand il sera devenu adulte, et vous aura fait tomber, ainsi que vos invités, cela sera beaucoup moins agréable.


Attention aussi, les sauts peuvent être extrêmement préjudiciables, au niveau articulaire, pour de nombreuses races.
Et favoriser, par exemple, la dysplasie.


Aussi, autant prendre immédiatement de bonnes habitudes, à garder toute la vie 🙂

Comment faire pour éviter les sauts, dès le plus jeune âge de votre loulou ?

Et bien tout simplement, par exemple, en respectant le principe évoqué dans l’erreur n°2: ignorer le mauvais comportement, et valoriser le bon.

comment éduquer son chien

Erreur #5 : laisser votre chiot vous mordiller

Mordiller vos pieds, vos mains, vos vêtements, les pieds de meubles, vos chaussures….

Bref, mordiller tout ce qui se présente devant le museau de nos toutous est l’une de leur occupation favorite !

Pour un peu que la « cible » bouge un peu (comme vos pieds par exemple), alors là, on atteint le paradis ! 😉

Paradis pour nos canidés, et vite un enfer pour nous ! 😉


Et pourtant, le fait de mordiller est tout ce qu’il y a de plus normal, bien évidemment, pour un chiot, qui est en pleine phase de découverte du monde !

Il faut simplement lui faire comprendre qu’il ne peut pas mordiller tout et n’importe quoi… ou n’importe qui 😉.

Cela fait partie des apprentissages de base pour éduquer son chiot.


Vous pouvez vous reporter à notre article complet consacré aux mordillements, pour plus d’informations !


Les mordillements ont aussi tendance à disparaître avec l’âge, bien évidemment.
Et sont, très souvent, liés à un grand besoin de mastication… Besoin auquel, généralement, les maîtres ne répondent pas suffisamment.

Pour le faire ?
Il est très intéressant de donner de très bonnes friandises de mastication à nos loulous.


Où trouver les meilleures ?
Et avec un choix tout simplement extraordinaire ?

Sur le génialissime site Canigourmand !
Vous bénéficiez d’une remise de 5€ lors de votre 1ère commande grâce au code de parrainage à indiquer lors de votre inscription : MAITREETCHIEN.

Et si vous avez déjà un compte, en utilisant le lien (cliquer sur les images) ci-dessous, vous bénéficiez d’une remise de 5% sur vitre commande, avec le code : MAITREETCHIEN5.

canigourmand-code-de-parrainage
cani-gourmand-code-promo

Eduquer son chiot – Erreur #6 : le laisser se jeter sur sa gamelle

Votre chiot a bel appétit et se jette sur sa gamelle ?

A moins qu’il ne se mette à couiner, à s’exciter, ou à tourner en rond quand vous lui préparez ? 😉

Une nouvelle fois, cela est bien touchant de voir cette petite boule de poils manger avec autant d’entrain. 🙂

Et pourtant…

Utiliser l’accès à la nourriture pour de bons apprentissages est particulièrement intéressant !

Et un excellent apprentissage que l’on peut très facilement réaliser grâce à la gamelle, est celui du calme (très très important !)


Alors voici ce que je vous suggère pour cela :

  • quand vous avez préparé la gamelle de votre toutou, avant de lui donner, demandez-lui de s’assoir (s’il ne connaît pas encore la commande, utilisez alors une friandise ou croquette pour lui faire prendre la position)
  • attendez quelques instants dès qu’il est assis.
  • puis donnez-lui sa gamelle.

Progressivement, augmentez (un peu) le temps d’attente, sans exagérer bien sûr.

L’idée, bien évidemment, n’étant pas d’être sadique envers son chien, ou de vouloir à tout prix montrer votre autorité, mais plutôt valoriser le calme, apprendre à gérer la frustration…

Et cela, c’est un apprentissage ultra intéressant pour votre toutou, et qui vous rendra de grands services par la suite.

 

Erreur #7 : Etre incohérent

Vous êtes plusieurs au sein de votre foyer ?

Vous avez peut-être des enfants ?

Alors il est important de bien échanger entre vous.

Et surtout, vous mettre d’accord sur les règles de vie à créer avec votre chien !

Car si vous souhaitez que tout cela ne soit pas clair pour lui, et qu’il ne sache pas concrètement comment se positionner vis à vis de chacun, et bien il suffit de ne pas se coordonner, entre membres de la famille.

Et laisser chacun faire à sa guise avec votre chien…

Donc il est indispensable de fixer clairement les règles de vie que vous souhaitez appliquer au quotidien.


Nullement question de hiérarchie, de dominance ou soumission là dedans…

Ni de se positionner comme un pseudo « chef de meute ».

Mais simplement des règles qui seront les vôtres :

  • accès ou non à toutes les pièces,
  • accès ou non aux canapés ou fauteuil,
  • que doit faire le chien pendant vos repas,
  • lieu de couchage de votre canidé,
  • ….).

Bref, une belle coordination pour que tout se passe pour le mieux, pour votre toutou et vous tous ! 🙂

education-canine

Vous aurez encore sans doute le temps, mais pensez à anticiper les frais vétérinaires qui peuvent vite devenir très importants, en cas de maladies, accidents…

Renseignez-vous sur une mutuelle santé pour votre chiot !

N’hésitez pas à demander un devis, c’est gratuit, et sans engagement, bien sûr.

Mutuelle sante chiot et chaton

Laisser un commentaire