Un classique : le chiot qui mordille les pieds

Accueillir un chiot n’est pas forcément de tout repos !
Il viendra accompagné de son lot de bonheurs au quotidien… Mais aussi de petits désagréments… Comme quelques « bêtises » à prévoir, des pipis et popos à la maison bien sûr, et, bien évidemment, les traditionnels cherche femme pour mariage italien également…
Ils représentent en effet un grand classique pour nos petites boules de poils…
Mais parmi ceux-ci, il y a un cas un peu particulier, qui dérange bien souvent les (jeunes) enfants : le cas du chiot qui mordille les pieds !
Alors, pourquoi les jeunes canidés s’attaquent-ils, plus particulièrement aux pieds de leurs humains ?
Et comment limiter les mordillements canins sur nos pieds ?

A découvrir dans cet article !

Chiot qui mordille les pieds : pourquoi ?

Dans cet article, je ne vais pas revenir en détails sur les raisons, classiques, des mordillements chez le chiot.
Ceux-ci font partie de la vie du chiot. (De toutes les races d’ailleurs.)
Qui grandit, qui a besoin d’explorer, d’apprendre l’inhibition de la morsure également, qui peut avoir mal aux dents à certains périodes…
Bref, les raisons des mordillements sont multiples, et variées.
Sans parler, bien sûr, des mauvaises réponses qu’apportent les humains, en voulant bien faire. 😉
Mais qui, en réalité, ne font qu’encourager le chiot à mordiller davantage. 😉

Mais revenons plus précisément au cas du chiot qui mordille les pieds.
Alors, pourquoi le petit canidé prend un aussi grand plaisir à s’attaquer à nos orteils, chevilles, ou talons ??
Avec ses petites dents pointues qui peuvent faire mail, d’ailleurs, si on est un peu sensible de ces zones du corps… ! 😉

education-canine-chiot

Raison #1 Chiot qui mordille les pieds : à portée de gueule !

Eh oui !
Une raison toute simple et bête, est que les pieds se trouvent, pour beaucoup de nos chiots, à la hauteur idéale !
Juste à portée de gueule… Et de dents !! 😉
Alors, pourquoi se priver d’une si belle possibilité ? Si faciles à attraper ! Autant en profiter !
Et c’est bien ce que font une majorité des jeunes canidés !

Raison #2 Chiot qui mordille les pieds : ça bouge !

Quoi de plus amusant que de voir un « truc bizarre », à hauteur de truffe en plus… Et qui bouge ???!!
« Mais c’est trop amusant ça !! Allez, je mets un coup de dents !! ;-)))
En plus, ça bouge encore plus quand je mordille. Y’a même des petits cris… Comme une proie !
Trop bien, alors je continue !
 »
Voilà ce que peuvent se dire bon nombre de chiots, quand ils se retrouvent face à nos orteils… 😉
Et laissent alors libre cours à leur instinct de prédation, notamment. 😉

Raison #3 : on encourage les chiots !

Bon, il y avait déjà des indices dans la raison précédente. 😉
Mais en effet, dans de nombreux cas, le chiot qui mordille les pieds est, en réalité, encouragé, renforcé (involontairement, bien sûr) par ses humains !
(Ah, les mystères de l’éducation canine !)
Parce qu’ils se mettent à courir, à crier (avec un cri bien souvent aigu, de surcroît)… Surtout les enfants, qui peuvent vraiment avoir peur ou mal de ces mordillements.

Mais tout cela ne fait que renforcer le jeu pour le chiot, qui trouve cela très intéressant que ces trucs bizarres, ou ces « proies » se mettent, en plus, à courir et/ou couiner !
C’est encore mieux que prévu !!
Ne reste plus qu’à mordre tout ça !!

Raison #4 Chiot qui mordille les pieds : un vieil héritage !

Cela concerne davantage les races de chiens bergers (berger australien, border collie, berger de beauce (ou Beuaceron), berger belge, berger-allemand, berger des shetland…).
Ils ont été sélectionnés, au fil des lignées, à pincer les sabots (ou le museau !) de différents animaux de bétail (moutons, vaches…).
Aussi, certains gardent cette caractéristique de venir pincer (même gentiment, bien sûr) le talon, ou tendon d’Achille, quand vous avez le dos tourné. 😉

A noter, que certains chiens bergers, même adultes, conservent ce réflexe quand ils sont excités notamment, ou frustrés (départ pour la balade, distraction forte à proximité, comme joggeur, velo…).
Cela est beaucoup moins fréquent, il est vrai, pour un Bichon, un Labrador ou un Caniche. 😉

chiot-beagle-qui-mordille-une-chaussure

Les solutions quand un chiot mordille les pieds

Solution #1 anti mordillements aux pieds : ne pas encourager

Le 1er des réflexes est de ne pas (ou plus !) encourager, renforcer, le jeune toutou qui mordille les pieds.

Pour cela, il faut donc stopper tout ce qui peut ressembler, pour le jeune chien, à des encouragements.
Ou qui favorise sa montée en excitation.

Cela peut être dur pour les enfants notamment, mais il faut donc arrêter de :

  • courir (même si cela paraît légitime car les mordillements peuvent piquer)
  • crier (même si on a peur)
  • ou rire, jouer avec le chiot si les mordillements ne sont pas douloureux.

En tout cas, il ne faut pas du tout avoir peur des mordillements de son chiot. Il ne s’agit pas de morsures (du moins, dans la plupart des cas). Ni d’un chien qui mord. Ni même « dominant » ou agressif.
Mais simplement, dans l’immense majorité des cas, d’un chien en pleine phase de développement, qui a tendance à porter tout ce qu’il trouve à la gueule.
Et qui a également un grand besoin de mastiquer, mâchouiller.

Attention, le fait de ne plus partir, de ne plus courir va, donc, vous laisser, « disponible » pour le chiot. Qui, si aucune alternative ne lui est proposée, va pouvoir s’en donner à coeur joie avec vos orteils… 😉

Solution #2 Chiot qui mord les pieds : lui proposer autre chose

Proposer une alternative à « je te mordille les pieds » sera primordial pour faire disparaître rapidement ce comportement indésirable de votre jeune toutou.
(C’est d’ailleurs un excellent réflexe à conserver en mémoire, pour corriger un comportement indésirable chez votre animal de compagnie).

Que proposer justement ?

Un grand classique est de détourner l’attention du chiot sur un jouet.
Oui, pourquoi pas.
A tester.
Mais attention à ne pas exciter encore plus votre chiot !
Qui pourrait alors, tout en jouant, se mettre à vous mordiller les mains par exemple (car devenues plus proches de sa gueule, du fait du jeu, ou plus « animées » qu’avant de jouer).

C’est la même chose si on veut lui faire un câlin, ou quelques caresses, à ce moment-là, pour essayer de le calmer !

Et inutile de le punir ou de le gronder.

A contrario, pour un retour au calme plus rapide, vous pouvez  davantage l’orienter sur une activité de mastication, ou de fouille.

Par exemple avec un tapis de fouille.

Une activité de léchage, avec un kong fourré .

Ou un tapis de léchage.

Bien sûr, il sera très bien également de lui proposer une excellente friandise à mâcher.
Pour cela, je vous invite fortement à visiter le super site Canigourmand !
Vous y trouverez des friandises saines, naturelles et parfaites pour votre chiot !

Pensez à vos codes de réduction « Maître et Chien Epanouis » !

canigourmand-code-de-parrainage
cani-gourmand-code-promo

Solution #3 Bien répondre à ses besoins fondamentaux

Pour compléter la solution précédente, il sera aussi fondamental, au quotidien mais pas seulement lors de périodes « d’attaques aux pieds », de bien répondre aux besoins essentiels de votre chiot.

Bien sûr besoin d’explorer, de découvrir.
Bien travailler, alors, toute la phase de socialisation.


Besoin d’avoir des contacts, tant avec des congénères qu’avec vous.
Il faudra donc partager de nombreux moments avec lui, même s’il sera indispensable, en parallèle, de lui apprendre la solitude, bien sûr.

Besoin de mastiquer, d’explorer, avec les solutions vues juste avant.

Egalement besoin d’utiliser son flair, son odorat.
Vous pouvez réaliser différents petits jeux de recherche avec lui, pour combler ce besoin.




Pensez également aux frais vétérinaires qui peuvent vite devenir très important en cas de blessures, maladies, ou accidents !
Renseignez-vous sur une mutuelle santé pour votre chiot !
Demandez un devis !
C’est gratuit, et sans engagement.

Sante Vet

Laisser un commentaire