Tout savoir avant de prendre un deuxième chien 

Après avoir photos sites de rencontre russesune drôle de question trotte parfois, sans relâche, dans la tête de certains maitresses et maîtres…
Est-ce qu’on n’opterait pas, finalement, pour « prendre un deuxième chien » ?!
Et là, généralement, c’est le début d’une avalanche de questions !
De doutes, de certitudes, d’avis plus contradictoires les uns que les autres… Jusqu’à la prise de décision !
Parfois tardive.
Très tardive.
Voire, qui n’arrive carrément jamais !

Alors, pour vous accompagner au mieux dans cette réflexion, je vous présente, dans cet article, quelques éléments cruciaux à considérer, avant de prendre un deuxième chien… Ou pas !

Belle lecture !

Les avantages d’avoir deux chiens

Une réelle compagnie pour votre premier toutou

Un chien est un animal grégaire.
Il a besoin de contacts avec des congénères. De partager des moments de jeux, de balades, de communication…
Il n’est pas fait pour rester seul des heures et des heures, chaque jour, au risque de s’ennuyer.
Même si, bien souvent, cela finit par être le cas de nombreux toutous de nos jours.
Il est donc bien évident que prendre un deuxième chien permettrait alors à votre premier toutou de se sentir beaucoup moins seul.
Mais cette compagnie complémentaire est-elle un avantage suffisant pour adopter un second canidé ?
Pas si sûr…
A voir dans la suite de cet article !

Plus d’activités canines !

Prendre un deuxième chien ? C’est aussi, du coup, partager beaucoup plus d’activités, au quotidien.
Comme des sports canins, par exemple.
Agility, cani-cross, frisbee, obe rythmée, travail de troupeau…
Bref, selon la race, l’âge et surtout les envies et les motivations de votre deuxième toutou, vous pourrez sans doute découvrir de nouveaux sports, de nouvelles activités avec lui !
Préparez-vous à des journées ou week-ends bien chargés ! 🙂

Et bien évidemment, selon le caractère de votre deuxième animal à quatre pattes, à prévoir aussi, beaucoup plus de séances de gratouilles, papouilles, léchouilles… Et câlins, ou jeux, en tous genres !

Prendre un deuxième chien ? Plus de relations !

Pas seulement plus de câlins, ou de jeux.
Mais aussi plus d’interactions, d’échanges, avec cet autre animal de compagnie… Qui sera forcément différent de votre premier chien !
Même s’il est de même race.
Il aura son propre comportement, ses envies, ses motivations, son caractère…
Et donc, avoir un deuxième canidé vous permettra d’encore mieux comprendre les chiens, vous adapter, communiquer avec eux, cerner les besoins de chacun…
Bref, un bel enrichissement à prévoir !

Pour le second toutou ? L’éducation sera plus facile !

Le nouveau toutou calquera une bonne partie de ses comportements et réactions sur votre premier chien.
Les canidés agissent, en effet, bien souvent par mimétisme.
Aussi, si votre premier chien est déjà bien, ou très bien éduqué, alors cela ne pourra que vous aider dans l’éducation à mettre en place pour votre deuxième canis lupus familiaris.
Mais si ce n’est pas le cas ? Alors, là, c’est une toute autre histoire… 😉
Que nous allons aborder dans la suite de cet article !

Elmut-code-promo
Le top de la ration ménagère fraîche, livrée à domicile !

Prendre un deuxième chien : les inconvénients

Plus de frais

Commençons par le plus évident !
Prendre un deuxième chien, c’est prévoir beaucoup plus de frais !
Frais de nourriture bien sûr, mais aussi vétérinaires, jouets, accessoires (tapis, collier, laisse…).
Potentiellement aussi pension, chenil…
Ou assurance santé !

D’ailleurs, à ce propos, n’hésitez pas à demander un devis gratuit !
Cela vous renseignera de manière importante.
Et sans aucun engagement.
Mais peut-être également des frais plus importants à prévoir… Comme un changement de voiture, notamment !
Cela arrive bien fréquemment, selon, bien sûr, le deuxième chien que vous prenez !
Mais beaucoup de maîtresses et maîtres doivent opter pour cette solution, s’ils veulent voyager, ou tout simplement se déplacer, de manière confortable pour tous.

Plus de temps à prévoir !

Eh oui !
Et cela, c’est un gros paramètre à prendre en compte dans votre décision.
Car prendre un deuxième chien vous demandera énormément de temps disponible, en réalité.
En particulier si vous prenez un chiot.
Sa socialisation, notamment, étape ô combien fondamentale, vous imposera de nombreuses sorties (en ville, sur les marchés, aux abords des écoles, peut-être à l’école du chiot, dans des zoos ou fermes, au restaurant, dans certains commerces…).
Sans parler des visites vétérinaires, plus fréquentes en début de vie du toutou, pour le rappel des vaccins, entre autres.

Si vous optez pour un deuxième canidé, déjà adulte, alors, surtout, ne pensez pas échapper à beaucoup plus de temps à prévoir !
Cette étape de temps supplémentaire est tout simplement un impondérable !
Pourquoi ?
Car il faudra, au moins les 1ers temps, promener vos chiens… Séparément !
Pour créer des liens forts avec le second toutou (et maximiser le focus sur vous).
Et l’éduquer (rappel, marche en laisse…).
Tout en continuant à vivre des moments privilégiés avec le 1er.
Par la suite, vous pourrez sortir vos toutous ensemble, bien sûr. Mais idéalement, conserver, en plus, des sorties avec chacun d’eux, seul.

education-chiot

Adopter un second chien ? Des difficultés à prévoir… Selon votre 1er canidé !

Eh oui !
Nous avons évoqué, précédemment, que votre potentiel deuxième chien calquerait ses comportements, en partie, sur ceux de votre 1er loulou.
Donc ?
Si votre chien n°1 n’est pas parfaitement éduqué, s’il tire en laisse par exemple, ne revient pas quand vous l’appelez, aboie beaucoup trop souvent, s’excite trop facilement ou rapidement… Alors, il y a de grandes chances pour que tout cela retentisse sur le dernier poilu arrivé !
Les éventuelles « bêtises » pourraient alors se voir multipliées !
Idem pour les dégâts, les aboiements intempestifs lors de vos absences…

Pensez bien, aussi, à comment gérer les balades, si vous optez, finalement, pour les faire directement avec vos deux canidés, pour gagner du temps.
Comment en tenir deux en laisse, qui vous tracteraient comme des fous ?
Ou comment bien balader un chiot, si votre premier chien tirer sans cesse sur sa laisse ?
Comment également obtenir un bon rappel si votre 1er chien prend la poudre d’escampette dès que vous le rappelez ?

Attention également aux rencontres avec des congénères, lors des promenades.
Votre deuxième chien ne réagira pas forcément comme le premier…
Selon son sexe, notamment, s’il est stérilisé ou non… Sans parler de « l’effet meute », dès que vous avez deux canidés, ou plus.

Il est tout à fait primordial, pour vous, de bien anticiper tout cela avant de prendre votre décision !

Des risques de bagarres à anticiper

Deux chiens à la maison est également synonyme de deux chiens qui vont créer une relation entre eux.
Qui vont communiquer.
Partager des moments de jeux. Des repas. Des « ressources » diverses.
Et, potentiellement ? Des conflits. Des bagarres. Des échanges un peu plus « musclés ».
Aussi, il faudra que vous soyez bien préparé(e) à ces moments-ci.
Et avoir anticipé vos réactions. Avoir une bonne « lecture » et compréhension des signes de communications canins.
Et savoir précisément quand intervenir.
Prévoir également une gestion de l’environnement efficace. Pouvoir leur proposer des lieux séparés si besoin.

Des difficultés à prévoir

Avoir un deuxième canidé, c’est aussi prévoir quelques difficultés supplémentaires.
Certes, peut-être pas au quotidien.
Et cela va dépendre de la taille (et de l’éducation !) de vos toutous, mais tout de même, à prendre en compte !

Par exemple ?
Des difficultés pour partir en vacances.
Louer une chambre d’hôtels, un appartement, une villa…
Avec un chien, beaucoup de locations de vacances ne sont déjà pas possibles, alors je vous laisse imaginer ce que cela peut donner avec un deuxième canidé !

Vous rencontrerez également probablement plus de problèmes pour les faire garder !
Car souvent, des amis, ou de la famille seront ok pour garder un toutou…
Mais deux, beaucoup de gens, novices dans le monde canin notamment, émettront quelques réserves !
Ou alors, prévoir des frais supplémentaires pour une pension !

Plus de saletés !

Bon, terminons par un point qui n’est peut-être pas le plus important… Quoi que ! Cela reste bien subjectif ! 🙂
Prendre un deuxième chien, voudra également dire, beaucoup plus de saletés et de poils à la maison !
Traces de pattes au sol, boue, eau après avoir bu, poils…
Bref, je vous laisse imaginer le carnage si vous avez, par exemple, deux beaux gabarits, bien poilus, comme des bouviers bernois, et que vous sortez tous les jours en forêt ! ;-)))

deux-chiens-qui-jouent

Prendre un deuxième chien : les bonnes questions à se poser

Ai-je bien toutes les ressources indispensables ?

Vos finances vous le permettraient-elles ?
Votre emploi du temps également ? (prévoir une nouvelle organisation du quotidien)
Avez-vous également la motivation suffisante pour éduquer votre potentiel deuxième toutou ?
Il faudra vous armer de patience, notamment.

Est-ce que c’est possible et intéressant par rapport à mon premier chien ?

Est-ce que, a priori, il serait heureux d’avoir un compagnon à quatre pattes lui-aussi ?
Est-ce qu’il va bien vivre cette arrivée ?

Est-il suffisamment bien éduqué pour m’aider dans l’éducation de son petit frère, ou de sa petite soeur, qui va débarquer ?
Ou au contraire, ne risquent-ils pas, à deux, de me faire complètement tourner en bourrique ?
Et de créer de nouveaux problèmes ?

Quel profil de deuxième chien adopter ?

Quel âge ? Ou, du moins, chiot ou chien déjà adulte ? (auquel cas, faire très attention à la rencontre entre les deux toutous).
Mâle ou femelle ?
Selon vos préférences, mais aussi le sexe de votre premier chien. Et si vous prévoyez une stérilisation, ou au contraire, d’avoir des portées.
Quelle race ?
Quel gabarit de toutou ?
Bref, il est essentiel d’établir le « portrait robot » du deuxième chien idéal, avant même de vous décider ! 🙂

Prendre un deuxième chien : Les fausses bonnes idées… Ou les points de vigilance

Votre premier chien est âgé

Cas bien fréquent !
De nombreux maîtres voyant leur toutou actuel prendre de l’âge, se disent qu’un compagnon à quatre pattes serait une bonne option pour les dernières années de vie de leur loulou.
Pour qu’il ne soit jamais seul, par exemple.
Mais attention…
Beaucoup de chiens, adultes, ou un peu âgés, auront beaucoup de mal à supporter la vivacité et l’exubérance d’un chiot !
Et les premiers mois risquent d’être bien agités pour le « vieux » toutou…
Il vous faudra bien surveiller les interactions canines entre les deux poilus… De manière à ce que le chiot ne devienne pas « harceleur » avec le papi.
Et le papi pas trop virulent dans ses « recadrages » envers le petit.

prendre-un-deuxieme-chien

Une grosse différence de gabarit

Imaginez.
Votre premier chien, 8 ans, est un Chihuahua.
Là, vous hésitez à prendre un Cane Corso. Parce que vous adorez également cette race.
Alors, bien sûr, cela est tout à fait possible.
Mais il faudra faire très attention quand les deux canidés joueront ensemble !
Parce qu’avec un chiot, qui ne maîtrise donc pas encore tout à fait ses mouvements et son excitation, et une grosse différence de gabarit (même en cours de croissance), de potentiels graves accidents, bien involontaires, peuvent survenir !
A prendre en compte ! Puis, à surveiller si vous faites ce genre de choix.

Penser que le second chien va aider à régler les problèmes du premier

Alors là, méfiance !
L’exemple typique : beaucoup de personnes pensent qu’adopter un autre canidé est la solution idéale quand un chien ne supporte pas de rester seul.
Beaucoup de vétérinaires le préconisent aussi, souvent d’ailleurs.
Mais il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte avant de trancher cette question !

Car, par exemple, si votre chien ne supporte pas d’être séparé de vous (et non pas d’être seul, en réalité), et devient très anxieux quand vous n’êtes plus à ses côtés, alors il est alors tout à fait possible qu’il transmette son anxiété au nouveau venu !
Et là ? Vous avez tout gagné !
Plutôt que de régler un problème, le voilà complètement empiré !

La présence d’un deuxième chien peut aider à apaiser le premier quand celui-ci s’ennuie par exemple. Ou n’aime pas être seul.
Dans le cas où il ne supporte pas d’être éloigné de vous, ce qui est fort différent, un deuxième canidé n’y changera rien.

Bref, avant de prendre un deuxième chien, il est tout à fait fondamental de mettre en place une belle éducation pour votre premier toutou (puisqu’il servira tout de même de modèle au deuxième).
De régler les éventuelles difficultés que vous rencontrez avec lui.

Et d’avoir parfaitement anticipé tous les avantages et inconvénients à adopter un nouveau canidé.

Une bonne immersion dans cette potentielle nouvelle vie pour vous ?
Essayez déjà de garder, pendant quelques jours, le chien ou la chienne d’amis ou de membres de votre famille.

Même si, bien sûr, la situation ne sera pas strictement identique à celle que vous pourriez vivre dans le futur, elle s’en approchera.
Et représentera un pas important, peut-être décisif, dans le choix à faire pour vous !

Maintenant ?
C’est à vous de cogiter ! 🙂

Laisser un commentaire