Une peu d’histoire…

 

Les origines du Golden restent floues.

 

Une hypothèse, non validée, ferait du Golden un descendant du chien de Berger du Caucase. Cette histoire débute en 1858, par la participation d’une meute de chiens dans un crique russe alors en spectacle en Grande Bretagne.

 

Séduit par ces chiens, le futur Lord Tweedmouth en aurait fait l’acquisition pour en faire l’élevage.

 

Cela reste une hypothèse, et les cynophiles anglais préfèrent une autre version présentant le Golden comme issu d’un croisement entre un Retriever jaune (nommé « Nous ») et un Tweed Water Spaniel.

 

(Le Flat Coated Retriever serait lui-même issu du Terre Neuve.)

 

De ce croisement en 1868 naissent 4 chiots : Crocus, Cowslip, Primrose et Ada… les ancêtres du Golden !

 

Par la suite, Cowslip est accouplée à un Tweed puis à un Setter jaune.

 

En 1884, les deux lignées de Nous, via Cowslip, se rejoignent. Ce mariage donne naissance à 2 chiots jaunes.

 

Pour perfectionner le type, Lord Tweedmouth introduit un black flat ou wavy-coated retriever, puis réalise un mariage consanguin.

 

Pour améliorer la puissance et le flair, il ajoute un zeste de Saint Hubert, de couleur sable.

 

Le Golden n’est en tout cas pas, comme le pensent beaucoup, un « Labrador jaune à poil long ».

 

Il s’agit bien d’une race à part entière, qui a subi l’influence des autres retrievers.

 

La race est présentée pour la 1ère fois en Angleterre en 1908, et porte officiellement le nom de « Golden retriever » depuis 1920.

 

Aujourd’hui, le Golden est très apprécié en Angleterre, aux Etats-unis et bien sûr en France, où il connait un énorme succès.

 

Et malheureusement, parfois au détriment de la race, du fait de mauvais élevages.

 

Alors avant d’adopter un Golden, prenez votre temps et allez visiter différents élevages pour faire le bon choix !

 

Un physique d’athlète…

 

Le Golden est un chien bien proportionné, puissant, actif et harmonieux.

 

Le standard de la race donne les caractéristiques suivantes :

 

Taille : Mâle : 56 à 61 cm, femelle : 51 à 56.

 

Poids : Mâle : 29 à 32 kg (euh, souvent plus !), femelle : 25 à 27 kg.

 

Avec sa tête ronde, ses oreilles tombantes et son poil épais, il a l’air bien sympathique.

 

Il est doté d’une couche de sous-poil qui l’isole parfaitement de l’eau et du froid. D’ailleurs, il n’hésite que rarement à se jeter à l’eau, quelle que soit la température de celle-ci.

 

D’un caractère sensible et doux, il s’éduque particulièrement bien avec les félicitations et récompenses, beaucoup plus qu’avec les réprimandes.

 

Il est particulièrement réputé pour la délicatesse de sa prise en gueule (je me souviens du mien, Manhattan, qui portait des œufs ou des boules de neige dans les casser !), caractéristique très apprécié lorsqu’il sert de chien guide !

 

Son caractère, ses qualités physiques, sa docilité font qu’il est particulièrement utilisé et apprécié dans ce rôle de chien guide d’aveugle, ou d’assistance aux personnes handicapées.

 

Mais attention, le Golden a tendance à grossir s’il ne fait pas suffisamment d’activités, et s’il mange trop (il peut se montrer quelque peu « glouton » ;-)).

 

Niveau santé, signalons le problème particulier de la dysplasie de la hanche, qui nécessite un choix d’éleveur le plus avisé.

 

Son espérance de vie est, comme souvent pour les chiens de grande race, pas énorme : en moyenne 12/13 ans, parfois jusqu’à 15, voire 17 de manière exceptionnelle.

 

 

Un travailleur…

 

Effectivement, le Golden est beaucoup utilisé comme chien « de travail ».

 

Il est ainsi devenu l’un des meilleurs chiens guide d’aveugle, aux côtés du Labrador et Berger Allemand.

 

D’ailleurs, les écoles de chiens guides utilisent régulièrement des croisements « Labrador/Golden ».

 

Il est aussi très apprécié comme chien d’assistance aux personnes handicapées, aux personnes sourdes (si, si, cela existe !).

 

Bien sûr, son grand flair lui permet aussi de travailler pour les services de police ou gendarmerie (recherche de stupéfiants), ou encore, en montagne, comme « chien d’avalanche ».

 

 

Le chien idéal… ?

 

Non, bien sûr, car cela dépend de vos attentes, de votre caractère, bref d’énormément de critères subjectifs.

 

En revanche, ce qu’il y a de certains, c’est que le Golden est pétri de qualités : intelligent, polyvalent, calme, gentil (voire « pot de colle »), rustique, joueur, pouvant bien s’adapter à la vie en appartement (à la condition de pouvoir beaucoup sortir, courir, se défouler…), adorant les enfants…

 

Bref, compagnon de famille par excellence, si vous recherchez un chien câlin, gentil, pour passer à vos côtés de belles années à venir, réfléchissez au Golden car il se pourrait bien qu’il réponde à toutes vos attentes !

 

 

 




Informations confidentielles, aucun spam envoyé.

Laisser un commentaire