Les 7 erreurs d’éducation à ne surtout pas commettre avec votre chiot (1/3)

Les erreurs à ne pas commettre dans l'éducation de son chiot

Erreur #1 : Ne pas vouloir sortir son chiot !

 

 

Eh oui, de nombreuses personnes (et parfois sous couvert de conseils de leur vétérinaire) ont tendance à ne pas vouloir sortir leur chiot dès leur plus jeune âge.

 

Parce qu’il sera « moins fragile, niveau santé« , parce qu’il sera « plus courageux « , parce qu’il « aura moins peur » des voitures », parce qu’il « aura moins peur des autres chiens » quand il sera plus grand…

 

Bref, beaucoup de « très bonnes raisons » de laisser son toutou bien au chaud et tranquillement à la maison.

 

Eh bien, en fait, ces conseils sont de très très mauvaises idées !

 

En faisant cela, vous privez votre chiot (du moins vous compromettez très fortement) sa socialisation…

 

Et un chien mal (ou insuffisamment) socialisé, est un chien exposé, ainsi que son maître du coup, à de futurs multiples problèmes comportementaux !

 

Il est indispensable, qu’avant la fin de ses 3 ou 4 mois, votre chiot ait découvert un maximum de situations variées (personnes, contextes, lieux, objets, congénères, animaux…), afin de s’imprégner de tout ceci, et devenir un adulte équilibré et bien dans ses pattes.

 

Une précaution importante toutefois :

  • il est impératif que toutes ces nouvelles situations rencontrées soient des expériences positives pour votre toutou.

 

Donc avancer progressivement dans la découverte de nouvelles situations (par exemple, ne pas immerger votre chiot au bout de quelques jours chez vous à une foule, ou à 40 personnes qui viendraient faire la fête chez vous !), et si besoin, leur associer des éléments positifs pour votre chien : jouets, friandises…

 

 

Attention aussi, aux conseils que l’on peut vous donner, y compris, malheureusement, parfois, en club d’éducation.

 

Je me souviens avoir visité un club, quand Necko était encore tout petit. La monitrice expliquait à tous les nouveaux adhérents qu’il était indispensable d’éviter les contacts de leur chien avec des congénères, avant l’âge de 18 mois (âge adule). En effet, s’il se faisait mordre, alors il deviendrait phobique à vie des autres chiens !

 

Quelle hérésie !

 

Incroyable de donner des conseils aussi erronés en club !!

 

Il est au contraire indispensable aux chiots de côtoyer rapidement des chiens adultes.

 

Le conseil de ce club n’était de fréquenter que des chiens de la famille (qui se connaissent donc), pour éviter tout risque, ainsi que les chiens des adhérents du club, uniquement…

 

Donc une socialisation uniquement le samedi après midi, de 14h à 16h !

 

Totalement incompréhensible… !

 

Vous avez peut-être également entendu dire qu’il ne fallait surtout pas sortir votre chiot avant la fin complète de son cycle de vaccinations ?

 

Bien sûr, les vaccins et la santé de votre loulou sont primordiaux. Mais il faut regarder la balance «bénéfices/risques »…

 

En sortant votre chiot dans des lieux contrôlés (pas au milieu de 15 chiens par exemple, en évitant également les caniveaux), en lui faisant côtoyer que quelques chiens à la fois, vous réduisez fortement le risque de maladies.

 

En revanche, la socialisation sera bien conduite.

 

A mon sens, il y a beaucoup plus de risques et de problèmes suite à un défaut de socialisation, que de risques de maladies en sortant tôt son chiot.

 

Donc socialisation indispensable, sinon vous vous exposez, et vous exposez votre loulou, à de graves problèmes comportementaux dans les mois à venir.

Erreur #2 : Ne pas fixer de règles et le laisser faire ce qu’il veut

 

 

Votre chiot vous mordille et mordille les invités ?

 

ça pique oui, mais il est tellement mignon…

 

Votre chiot vous saute dessus, et également sur vos invités ?

 

Bah, ce n’est pas bien grave, il est tellement chou…

 

Il se jette sur sa gamelle comme un glouton ?

 

Bah, c’est normal, il est en plein phase de croissance !

 

Il jappe, s’excite de temps en temps, ou aboie régulièrement ?

 

Bah, avec sa petite voix aiguë, il est tellement trognon…

 

Oui, tout cela est tellement légitime, et compréhensible…

 

Mais tout cela est encore plus… problématique pour les mois à venir !

 

En effet, si vous ne fixez pas clairement, dès les premiers jours, un cadre et des règles claires pour le quotidien avec votre loulou, alors vous prenez un gros risque.

 

Celui de voir les comportements qui étaient attendrissants et touchants quand votre loulou était encore chiot, rapidement devenir très embêtants quand votre pépère aura bien grandi…

 

Mordiller, sauter sans cesse sur les gens, tirer en laisse… est en effet beaucoup, beaucoup, moins agréable quand le chien fait 20 ou 30 kgs !

 

Donc une règle importante :

AGIR immédiatement

 

Et ne pas laisser s’installer les comportements que vous ne voudriez pas trouver chez votre chien, devenu adulte.

 

Un principe à respecter (même si, bien évidemment, il ne sera pas valable dans 100% des cas, mais l’est de manière générale, et notamment avec un chiot) :

 

 

  • IGNORER les comportements indésirables et qu’on ne veut pas voir se reproduire

 

  • VALORISER les comportements que l’on souhaite voir réapparaître et se développer.

 

 

La suite des erreurs à ne surtout pas commettre tout prochainement…

 

 

Stéphane

Laisser un commentaire