Mon chien est têtu : à l’aide !

Vous avez sans doute déjà entendu cette expression, très courante de nos jours, de « chien têtu ».
Peut-être, d’ailleurs, vous-même, pensez-vous cela du vôtre ? 😉
Il est vrai que lorsqu’on a des difficultés dans l’éducation de son canidé, et qu’il n’écoute pas comme on le souhaiterait, on peut être rapidement tenté de dire que son chien est têtu.

Mais derrière cette expression, un peu passe partout, que se cache-t-il réellement ?
Notre ami le chien peut-il être vraiment têtu ?

Attention, cet article risque de ne pas plaire à tout le monde… 😉

Un chien têtu, c’est quoi ?

Allez, commençons par le commencement…
Un chien têtu ? Eh bien… Cela n’existe… Pas, en fait !
A la base, aucun chien ne nait, ni n’est têtu.

Par contre, au fil du temps, le toutou peut effectivement adopter des comportements que les maîtres vont juger, interpréter comme relevant d’un chien têtu.

Mais ce trait de caractère n’existe pas, dans le monde canin.
Vous pouvez donc, également, directement, jeter aux oubliettes, certaines idées reçues présentant des races de chiens comme particulièrement têtues.
Notamment certains chiens de chasse (Beagle, Teckel…), Terriers (Jack Russel…) ou primitifs (Shiba Inu, Husky…).

En revanche, lorsque les maîtresses et maîtres déclarent que leur toutou est têtu, la plupart sont bel et bien de bonne foi.
Et ressentent vraiment les réactions de leur animal de compagnie comme cela.
C’est à dire un chien qui n’écoute pas.
Un chien à qui il faut répéter plusieurs fois les mêmes choses pour qu’il finisse par écouter.
Un toutou qui, lorsqu’il a une idée en tête… Ne l’a pas ailleurs… 😉
Un chien qui écoute à la maison, ou dans le jardin… Mais une fois dehors, avec des congénères par exemple, c’est la catastrophe…
Un canidé aux aboiements intempestifs également…

Bref, de multiples (bonnes) raisons de penser, à juste titre, que son toutou est bien une sorte de mule 😉
Ou a un sacré caractère de cochon !! 😉

Mais qu’en est-il réellement ?
N’y aurait-il pas autre chose derrière ces interprétations, qui correspondent, en tout point, à de l’anthropomorphisme ?

Voyons ensemble quelques faits, très concrets, et très fréquents, qui se cachent derrière ce fameux « chien têtu ».

Comment Eduquer Son chien Avec Bienveillanc

Chien têtu… Ou pas assez motivé ?

Une erreur encore beaucoup trop répandue en éducation canine… On oublie de motiver son chien à écouter !

Soit parce qu’on ne le sait pas suffisamment. Ce qui peut tout à fait s’entendre.
Soit parce qu’on pense que le toutou doit nous écouter, tout simplement. Il doit écouter son référent. Son chef de meute. Le « boss » quoi…
Voilà aussi, ce que l’on peut, encore et malheureusement, lire ou entendre régulièrement…

Sauf que, dans la vraie vie ?
Eh bien, les choses ne marchent pas tout à fait comme cela.
Et à moins d’avoir un chien que l’on a totalement soumis et qui craint beaucoup son maître (attention, certains canidés pourraient justement décider de ne pas du tout revenir, à cause de cela) alors peu de chances que le canidé écoute s’il n’est pas motivé pour cela.

Pourquoi, par exemple, votre toutou ne revient peut-être pas, quand vous l’appelez, alors qu’il est en train de jouer avec des copains ?
Tout simplement car cela le motive beaucoup plus que de revenir vers vous ! (pour l’instant, du moins).
Eh non, s’il ne revient pas, ce n’est pas « exprès pour vous embêter ».
Cela ? C’est une pure interprétation humaine, pour tenter d’expliquer de manière raisonnable la situation.
Tout en cherchant, consciemment, ou pas encore complètement, à éviter de trouver la vraie raison.
Qui est tout simplement que, pour l’instant, l’éducation de votre toutou est à peaufiner.
Et il n’y a aucune honte à avoir sur ce point.
C’est le cas d’une immense majorité de maîtresses et maîtres !
Donc tout va bien.

Réaliser cela permettra de se poser les bonnes questions. Et de trouver les vraies explications aux comportements de votre chien, que vous rangiez, avant, sous l’étiquette de « têtu ».

Et motiver un chien ne veut pas simplement dire « lui donner des friandises » ou des croquettes. Ou partir en courant, en sens inverse, s’il ne revient pas quand on l’appelle.
Il faut trouver des vrais leviers de motivation pour son toutou.
Mais cela ? Nous en reparlerons dans la suite de notre article. 😉

bouledogue-chien-et-friandise

Un chien qui n’a simplement pas compris

Votre toutou s’obstine à vous regarder, avec ses grands yeux, sans rien faire, alors que vous lui répétez, non-stop, l’ordre « panier ! » ?
« Va au panier ! », « Allez, va ! » « Panier, bon sang ! »…
Bon, « Dans ta corbeille ! », « Allez ! »…
Vous répétez, répétez encore…
Changez les mots si besoin, faites des gestes, plus ou moins grands, peut-être en vous agaçant un peu… Et pourtant, le toutou reste hermétique à tout cela…

Vous avez déjà vécu ce genre de scènes ? 😉

C’est vrai qu’il est très tentant de dire, dans ce type de situations, que son loulou, qui ne bouge sans doute pas d’un seul centimètre à ce moment précis, est « têtu ». Ou qu’il a un « sacré caractère ».
Mais, de manière encore plus simple et pragmatique, n’y aurait-il pas une autre explication ? Très plausible, et possible ?
Tout simplement le fait que votre chien n’ait pas compris ce que veut dire ce satané mot « panier » ?

Comment lui avez-vous appris ?
Vous êtes-vous vraiment assuré(e) qu’il avait parfaitement compris cette commande ?
N’avez-vous fait pas l’erreur classique, par exemple, de l’utilisation du leurre (friandises) ?

Bref, dans énormément de situations, quand on les analyse à froid, à tête reposée, on s’aperçoit qu’en réalité, le toutou n’a pas compris ce qu’on attendait de lui.
Et ne peut donc pas, en toute logique, y répondre favorablement. Une fois de plus, on n’est bien loin du cas du chien têtu. Même si, à chaud, c’est tout à fait l’impression que peuvent avoir les humains de la famille.

Et d’ailleurs, pour beaucoup, cela peut être bien dur de réaliser qu’en fait, son chien n’est pas du tout têtu… Mais qu’il se cache, derrière son comportement, les raisons que nous sommes en train de découvrir ensemble.

Un chien aux besoins non satisfaits

Un très très grand classique également… Qui explique beaucoup de cas de « chien têtu » !
Nos animaux de compagnie ont un certain nombre de besoins que l’on doit respecter.
Sinon ?
Ils peuvent rapidement devenir de véritables piles électriques et alors présenter tout un tas de comportements rentrant parfaitement dans l’étiquette du chien têtu.
Comme ?
Partir comme une balle dès qu’il est lâché en balade, et ne revenir que lorsque lui en a envie
Tirer comme un fou sur sa laisse.
Etre surexcité et absolument ne rien écouter.
Courir derrière tout ce qui bouge (jogger, velo, trottinettes…) et oublier totalement son maître.


Les quelques grands besoins auxquels il faut impérativement répondre ?
Besoin de dépense physique et intellectuelle.
Besoin contacts sociaux (congénères notamment).
Besoin de mastiquer.
Besoin d’utiliser son flair.


Nous verrons dans la suite de cet article comment mettre tout cela en pratique.

dog-chef-code-promo-automatique-30%

Chien têtu ?… Surtout, intelligent, oui !

Eh oui ! La plupart des chiens têtus, ne sont, en réalité, que des chiens intelligents, et observateurs… 😉
Et que savent-ils tout particulièrement bien remarquer ? Et repérer ?
Les erreurs d’éducation de leurs humains ! Et leurs failles. (je vous rassure, nous en avons toutes et tous).
Eh oui !!! Si, si, je vous assure.

Du coup, dès que nous faisons preuve d’inconstance par exemple, ou de manque de rigueur, eh bien les loulous en profitent.
Et c’est tout à fait normal et légitime.

Sans le vouloir, au quotidien, en réalité, énormément de maîtresses et maîtres rendent leur toutou têtu.
Ce n’est pas le chien, ni sa race, qui est comme cela.
Mais ces caractéristiques comportementales (ne pas revenir, ne pas écouter, occulter complètement son maître…) ont été peu à peu, au fil des jours, façonnées par les humains.

Alors, maintenant, vous avez deux possibilités.
Soit reconnaître cela, car il n’y a aucun mal à cela. Et vous ne serez ni les premiers ni les derniers à vivre cela au quotidien.
Puis lire la suite de cet article pour savoir comment améliorer les choses, car c’est tout à fait possible.

Soit vous dire que tout ce que vous venez de lire… Eh bien… C’est n’importe quoi !
Et que votre chien est bel et bien têtu… De nature.
Ce qui vous laisse alors, aucun espoir de changer cela… 😉

chien-noir-portrait

Chien têtu : que faire ?

Stop aux étiquettes

Bien…
Si vous êtes motivé(e) pour changer le quotidien avec votre « chien têtu », alors la 1ère des choses à faire est de lui retirer cette étiquette. 😉
Même s’il s’agit d’un Beagle, d’un Shiba, d’un Cocker, un Bouledogue… Ou autre.
Peu importe.
Et même s’il est « comme ça » depuis toujours.

Et d’oser.
Oser vous remettre en question.
Oser vous poser de nouvelles questions.
Oser lui proposer de nouvelles choses.
Essayer de nouvelles solutions, d’éducation canine par exemple.
Ou d’occupation.

Alors, prêt(e) à franchir ce pas ?

On cherche à comprendre

Si oui, alors maintenant, on passe à l’étape n°2.
Celle dans laquelle on va se poser des questions.
Et quitte à le faire, autant s’en poser de bonnes !
Plutôt que de constater, (enfin, d’interpréter plutôt !), les comportements de son chien comme une nouvelle confirmation de son caractère soit-disant « têtu ».

Alors, reprenons dans l’ordre…

Nous avons vu, en début d’article, qu’une cause possible qui rendait son chien têtu était, en réalité, un manque de motivation.
Donc posons-nous la question : comment motivons-nous notre chien ? (pour qu’il écoute, évidemment).

Allez, c’est à vous de vous poser cette question
Maintenant.


Alors, quelle réponse avez-vous trouvée ?

S’il s’agit de friandises ?
Lesquelles par exemple ? Toujours les mêmes ? En avez-vous des différentes, selon le degré de motivation à donner à votre toutou justement ?

Peut-être des jouets ?
Faites-vous un roulement ?
Avez-vous un méga jouet que votre chien n’a que rarement, qu’il adore, et qu’il faut utiliser justement pour le motiver à fond ?

Le motivez-vous grâce à vos félicitations ?
En faites-vous assez alors ?
Vous montrez-vous assez clair(e) pour lui (ou elle, si vous avez une chienne) dans vos gestes ? Dans le son de votre voix ? Dans votre dynamisme ?

Bref… Beaucoup, beaucoup de questions à vous poser sur ces éléments de motivation. 😉
De manière à peaufiner tout cela, et booster l’écoute de votre toutou.

chien-qui-aboie

Stop aux erreurs d’éducation

Sur ce point, on pourrait en écrire des dizaines de pages.
Alors je ne vais préciser que quelques éléments seulement dans cet article.

Une des erreurs les plus fréquentes (et simples à éviter) est le manque de cohérence.
Si un jour le chien peut faire quelque chose (type monter sur le canapé), et que le lendemain (par exemple parce que vous avez des invités), il n’a plus le droit… Et que vous faites cela pour beaucoup d’autres choses… Alors votre canidé n’y comprendra plus rien !
Et se transformera, petit à petit, effectivement, en un chien têtu. 😉

Alors, je vous invite à fixer des règles.
VOS règles de vie.
Et à vous y tenir, tout simplement.

Une 2ème erreur, extrêmement fréquente, est de répéter.
Répéter les ordres, ou commandes, que vous donnez à votre chien.
En faisant cela ?
Vous apprenez à votre chien à… Ne pas vous obéir !

En effet, s’il a compris que vous pouvez répéter 10 fois le mot « viens » sans qu’il ne se passe absolument rien pour lui, s’il ne revient pas… Eh bien, bravo. Vous avez appris à votre chien à revenir lors de votre 11ème, ou 12ème rappel par exemple. 😉
Ou, encore pire, à ne pas revenir du tout. Si rien ne se passe quand vous le rappelez à nouveau.
Et cela, ça n’a rien à voir avec un chien têtu !
C’est un toutou qui a compris, et appris, à absolument ne plus tenir compte des ordres de son maître ou de sa maîtresse !

Répondre aux besoins de son chien

Enfin, terminons par un autre élément, extrêmement important.

Il est absolument fondamental de répondre aux besoins essentiels de votre canidé.
Sans quoi, vous pouvez mettre de côté tout espoir d’avoir un toutou calme, obéissant et bien dans ses pattes.


La 1ère urgence est de faire faire de vraies balades à votre chien.
Balades au cours desquelles il pourra renifler, sentir à sa guise.
Bref, s’en « mettre plein la truffe ».
Idéalement, en étant détaché, s’il a un bon rappel et dans les lieux l’autorisant.
Si non, utilisez une longe.


Vous avez un grand jardin ?
Eh bien oubliez la facilité consistant à vous dire que cela suffit pour votre chien.
Non. Un canidé a besoin de sortir de son jardin. De sentir, d’explorer.


Il est également fondamental de donner à votre chien de quoi répondre à son grand besoin de mastiquer.
Mais attention, ne pas lui donner tout et n’importe quoi pour autant !
Il existe désormais de nombreuses friandises de mastication, d’occupation, saines et naturelles.

Où les trouver ?
Sans aucune hésitation sur le super site Canigourmand !

Et profitez des codes promotionnels obtenus pour vous :


5€ pour votre 1ère commande, avec le code de parrainage (à inscrire lors de votre création de compte) : MAITREETCHIEN

– ou 5% de remise sur votre prochaine commande, en utilisant le lien ci-dessous, et le code (à renseigner dans votre panier) : MAITREETCHIEN5

canigourmand-code-de-parrainage
cani-gourmand-code-promo

Vous pouvez aussi utiliser de super accessoires pour faire travailler l’odorat de votre chien, comme des tapis de fouille (n’hésitez pas à découvrir mon article à ce sujet !)

Cet accessoire peut même complètement remplacer la gamelle de votre chien.



Voilà, nous arrivons au terme de cet article.
J’espère qu’il vous aura permis de changer de regard sur le cas du « chien têtu ».

Et d’entrevoir des pistes pour changer, peu à peu, le quotidien avec vote canidé.

Focalisez-vous sur les progrès. 🙂

Et profitez de votre chien, les années défilent vite… 🙂

Laisser un commentaire